Partager cet article

Une poudre fabriquée avec des produits quasi périmés pour combattre la faim dans le monde

Capture d’écran du Kickstarter FoPo Food Powder - Saving almost expiring fruits DELICIOUSLY

Capture d’écran du Kickstarter FoPo Food Powder - Saving almost expiring fruits DELICIOUSLY

Un groupe d'étudiants lance «FoPo». L'objectif de cette poudre? Limiter le gaspillage alimentaire et lutter en même temps contre la faim dans le monde.

«FoPo Food Powder» est une poudre alimentaire colorée, pensée et créée par un groupe d’étudiants internationaux en master (en génie mécanique, en innovation alimentaire ou en design des produits) de l’université de Lund, en Suède. Comme l’explique Mashable, leur petite entreprise collecte des fruits et légumes peu chers, juste avant qu'ils ne soient pourris. Les produits sont ensuite séchés par pulvérisation et transformés en une poudre qui peut se conserver deux ans.

«Armés de nos connaissances en technologies de l’alimentation, nous savons que les bactéries causent la détérioration, et que les bactéries aiment l’eau. En séchant les aliments, nous pouvons les sauver avant qu’ils ne soient périmés», écrivent-ils ainsi sur leur page Kickstarter de financement participatif.

La poudre a trois saveurs, banane, framboise et mangue, et bientôt ananas. La mixture conserverait 30 à 80% de la valeur nutritionnelle des aliments devenus poudre. On peut l’utiliser sur un yaourt, de la glace, dans la pâtisserie, les soupes ou les smoothies.

Leur objectif est ambitieux: faire de cette FoPo un élément essentiel de la lutte contre la faim dans le monde, grâce à ses propriétés nutritives, sa facilité de transport et de stockage.

Utilisation des surplus

Comme l’explique encore le texte de présentation:

«Nous ne présentons pas une nouvelle technologie ou un nouveau produit. Nous créons seulement de la valeur, tout simplement en corrigeant l’inefficacité du système alimentaire actuel.»

La campagne Kickstarter a déjà explosé son objectif. Avec le soutien du gouvernement et de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture), l’équipe lance un projet pilote aux Philippines, dans une zone touchée par les catastrophes naturelles. La production utilisera les surplus de mangues et d’ananas, issus de fermes et de magasins du pays. 

Une fois que le produit sera bien viable, les inventeurs de cette FoPo envisagent de revendre la poudre à des supermarchés, des boutiques en ligne et des fabricants industriels (de jus de fruit, par exemple), avant de la vendre à des ONG à un prix plus faible.

La nutritionniste Susan Tucker explique à Mashable que cette poudre pourrait être bien utile dans de nombreuses situations très diverses, comme le camping, les voyages de long court, ou les famines et les catastrophes naturelles. Mais elle recommande aussi de bien prendre conscience de la «durée de vie naturelle des produits»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte