Partager cet article

Mr Hyde ou Mary Poppins: quel type de buveur êtes-vous?

Le type de buveur le plus répandu est le type «Hemingway» | Rev. Xanatos via Flickr CC License by

Le type de buveur le plus répandu est le type «Hemingway» | Rev. Xanatos via Flickr CC License by

Une étude classe les buveurs en quatre catégories selon leur réaction à la consommation d'alcool.

Alcool joyeux? Alcool triste? Vous pensiez qu'il s'agissait là de psychologie de comptoir? Des chercheurs du département de psychologie de l'Université du Missouri-Columbia ont pris ces questions très au sérieux.

Partant du principe que certaines personnes changent de façon plus spectaculaire que d'autres lorsqu'elles sont en état d'ivresse, ils ont étudié les caractéristiques de 374 personnes, d'abord sobres puis ivres. Ils ont finalement pu classer les buveurs en quatre grande catégories.

1.Le «Ernest Hemingway»

Ernest Hemingway, monument de la littérature américaine, était connu pour sa plume minimaliste, presque aride. Et comme beaucoup de grands auteurs, il était aussi adepte des beuveries nocturnes. Ce qui l'a amené à coucher sur le papier ce genre de répliques:

«Soyez toujours sobre pour faire ce que vous vouliez faire quand vous étiez ivre. Cela vous apprendra à la boucler

Hemingway en 1954 | Domaine public

Compréhension des idées abstraites

Un dur, un vrai, qui, même après avoir succombé à son septième whisky, ne laissait pas la boisson lui dicter ses actes. Et c'est à cette catégorie «Hemingway» qu'appartiennent la plupart des gens (42% des buveurs, d'après les résultats de l'étude). Leur conscience et leurs capacités intellectuelles sont en moyenne moins affectées par la consommation d'alcool. Ils apparaissent généralement plus fiables et plus organisés et comprennent les idées abstraites.

2.
La «Mary Poppins»

Comment quelqu'un comme Mary Poppins, personnage Disney qui aide les enfants à ranger leur chambre grâce à ses coups de pouce magiques et qui s'extasie devant une course de chevaux en s'exclamant «supercalifragilisticexpialidocious!» pourrait cacher une once d'agressivité?

C'est justement pourquoi les chercheurs ont baptisé la seconde catégorie de buveurs les «Mary Poppins».

Buveurs doux et empathiques

 

Ceux-là représentent 14,8% des buveurs, majoritairement des femmes, et se montrent particulièrement sociables, coopératifs et empathiques à mesure que le taux d'alcool augmente dans leur sang. 

«Leur niveau de conscience, d'intellect et d'amabilité descend moins lorsqu'ils sont intoxiqués, décrivent les chercheurs. Le groupe Mary Poppins est composé essentiellement de buveurs doux, responsables et qui ont moins de problèmes liés à l'alcool

3.
Le professeur Foldingue

On ne présente plus le professeur Foldingue aux enfants qui ont grandi avec les films américains des années 1990. Pour les autres, petit rappel: ce professeur est un instituteur timide, très complexé par son obésité... Jusqu'à ce qu'il mette au point une formule qui le transforme en tombeur exubérant. 

Niveau de conscience en baisse

Comme lui, les buveurs de ce groupe –20% des cobayes, la plupart des hommes– changent du tout ou tout lorsqu'ils boivent. À l'origine introvertis et discrets, ils gagnent énormément en confiance et deviennent plus extravertis. Les études montrent que leur niveau de conscience a plus tendance à baisser sous l'effet de l'alcool.

4.
Mr Hyde

Incontrôlable, incarnation du mal, le monstrueux Mr Hyde prend le dessus, dans la nouvelle de Robert Louis Stevenson, lorsque le Dr Jekyll ne parvient plus à le contenir.

Dr Jekyll et Mr Hyde |  Snapshots of The Past via Flickr CC License by

Black-out ou comportements conduisant à des arrestations

Les «Mr Hyde» deviennent très désagréables lorsqu'ils boivent, leur niveau de conscience et d'intellect se réduisent, plus que la moyenne. Selon les chercheurs, ces personnes ont tendance à être «moins responsables, moins intellectuelles et plus hostiles sous l'influence de l'alcool».

Ce groupe représente 23% des buveurs, et deux tiers sont des femmes (des Miss Hyde, donc). Ils font plus souvent l'expérience de black-out ou sont arrêtés à cause de leur comportement. 

Qu'importe leur groupe, tous les buveurs restent la proie de la petite molécule CH3CH2OH, celle de l'éthanol. C'est elle qui agit au niveau des synapses et désinhibe les comportements des Professeurs Foldingue; elle qui fausse les informations transmises au cerveau et provoque la démarche titubante, même lorsqu'on s'appelle Hemingway; elle qui dédouble la vue de Mary Poppins et encore elle qui empoisonne l'organisme de Mr Hyde.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte