Partager cet article

Ce que les populations craignent le plus dans le monde

Pew Research Center

Pew Research Center

L'État islamique est la principale peur en Occident. Et le changement climatique est ce qui inquiète la majorité de la population mondiale.

«L’accord sur le programme nucléaire iranien est une erreur grave aux conséquences d’ampleur historique.»

Benyamin Netanhyahou n'est pas vraiment satisfait de l'accord de Vienne sur le nucléaire iranien. Pour le Premier ministre israélien, «l’Iran va obtenir un sauf-conduit vers les armes nucléaires. Beaucoup des restrictions qui devaient l’empêcher de s’en doter vont être levées. C’est le jackpot pour l’Iran, une manne de centaines de milliards de dollars qui vont lui permettre de continuer à agresser et à terroriser la région et le monde».

On savait qu'Israël voyait le programme nucléaire iranien comme l'une des plus grandes menaces pour sa sécurité. Un sondage mené par le Pew Research Center détaille que c'est aussi ce qui inquiète le plus 53% des Israéliens.

Dans cette étude –qui n'est pas exhaustive–, le Pew Reasearch Center s'est intéressé à 40 pays, huit européens, neuf africains, huit américains, neuf asiatiques, cinq au Moyen-Orient et un en Océanie, et comme l'indique The Atlantic, dans un article repéré par Reader, «cela révèle des tendances régionales notables sur ce que les gens estiment menaçant».

Sujets d’inquiétude

Les personnes interrogées devaient indiquer pour sept propositions leur niveau d'inquiétude. Et ce qui ressort principalement de ces résultats, c'est que le changement climatique est ce que redoute principalement l'humanité. 19 des 40 populations interrogées le classent en tête, et ce, principalement en Amérique du Sud (6/6), en Afrique (7/9) et en Asie (5/9).

En Europe, il arrive en deuxième position.

Vient ensuite l'État islamique (14/40). Ce sont les populations européennes (5/8), nord-américaines (2/2) et du Moyen-Orient (3/5) qui trouvent le groupe terroriste le plus inquiétant. Viennent s'y ajouter l'Australie, le Japon, la Corée du Sud et l'Indonésie.

À l'inverse, relève le Pew Research Center, ils sont peu en Afrique et en Amérique du Sud «à émettre de vraies inquiétudes par rapport à la menace que constitue l'État islamique. C'est seulement le cas en Tanzanie, où environ la moitié des personnes interrogées (51%) indiquent avoir de considérables inquiétudes, le niveau le plus haut des deux régions».

L'instabilité économique mondiale est le principal sujet d'inquiétude pour une majorité des Russes, Malaysiens, Vénézuéliens, Sénégalais et Tanzaniens interrogés. Elle arrive en revanche en deuxième position à l'échelle mondiale. Pour 25 des 40 populations interrogées, elle arrive en première ou seconde position.

Arrrivent enfin les inquiétudes propres à certaines régions ou pays. La Pologne et l'Ukraine se sentent principalement menacés par les tensions entre la Russie et ses voisins, le Vietnam par les disputes territoriales entre la Chine et ses voisins, et donc Israël par le programme nucléaire iranien.

Côté français, c'est donc l'État islamique qui arrive en tête de l'échantillon interrogé (71%), devant l'économie (49%), le changement climatique (48%), les cyber-attaques contre des gouvernements, banques ou l'armée (47%), le programme nucléaire iranien (43%), les tensions entre la Russie et ses voisins (41%) et les disputes territoriales entre la Chine et ses voisins (16%).

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte