Partager cet article

Donald Trump transformé en plug anal pour ses propos sur les Mexicains

Donald Trump en campagne à Phoenix en juin 2015 | Reuters/ Nancy Wiechec

Donald Trump en campagne à Phoenix en juin 2015 | Reuters/ Nancy Wiechec

L’artiste Fernando Sosa a rétorqué aux propos racistes sur les Mexicains du candidat à la Maison Blanche, qui les qualifiait notamment de «violeurs», en créant un plug anal à son effigie.

L’artiste Fernando Sosa a créé un plug anal à l’effigie du candidat à la Maison Blanche pour ses déclarations sur les Mexicains, qu’il qualifiait entre autres de «violeurs».

Fernando Sosa, lui-même né au Mexique et arrivé aux États-Unis à l'âge de 11 ans, nous avait habitués à des plugs anaux plutôt à l’effigie de dictateurs. Poutine et Kim Jong Un étaient parmi ses cibles favorites.

Il cogne cette fois-ci sur le camp républicain américain en s’en prenant au magnat de l’immobilier Donald Trump, candidat à la Maison Blanche pour la présidentielle 2016. Le milliardaire a récemment fait des vagues à cause de ses déclarations sur la communauté mexicaine.

Sur le site Shapeways, Fernando Sosa s’explique:

«D’ordinaire, je crée des plugs anaux pour insulter les dictateurs ou les homophobes [...]. Mais là, quand j’ai entendu les propos de Donald Trump sur les Mexicains et les Sud-Américains, j’étais furieux.»

«Welcome to America»

Comme le rapporte Cosmopolitan, le candidat républicain a très clairement amalgamé les Mexicains à des violeurs dans un des ses discours d’entrée en campagne:

«Quand le Mexique nous envoie des gens, il ne nous envoie pas les meilleurs. Il n’envoie pas des gens tels que vous. Il envoie des gens avec des tas de problèmes, qui viennent leurs problèmes avec eux.  Ils viennent avec de la drogue, ils amènent de la criminalité, ce sont des violeurs

La riposte de Fernando Sosa sur le site de mise en vente de son plug «au toucher délicat» a été nette et sans appel:

«Je ne suis pas un violeur ni un dealer. J’ai un diplôme universitaire en animation 3D et mène mon propre business et, devine quoi, je peux faire de toi la forme que je veux, t’imprimer en 3D et te vendre à d’autres qui partagent cette antipathie pour toi. [...] Tu es un personnage public et, lorsque je te transforme en plug anal, c’est de la liberté d’expression. Welcome to America Mother Fucker!»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte