Partager cet article

«#Primark brasse mais ça revient a braquer Leader Price... Braqueurs en carton»

Primark Mikey via Flickr CC License by

Primark Mikey via Flickr CC License by

Sur Twitter, les ados trouvent étrange la cible du braquage de Villeneuve-la-Garenne

Une prise d'otages a eu lieu ce lundi 13 juillet, au matin, au sein d'un magasin Primark du centre commercial Qwartz de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Les dix-huit otages ont été libérés en fin de matinée. Personne n'a été blessé. Les trois hommes armés sont, eux, toujours en fuite.

En l'espace de quelques heures, ce braquage et cette prise d'otages ont été parmi les sujets les plus commentés sur Twitter. 

Et ce sont principalement des ados qui se sont mêlés à la fête. Ils se sont moqués du choix du magasin: Primark est un magasin discount, et selon eux, puisqu'il ne vend pas ses produits cher, il ne peut pas gagner beaucoup d'argent et n'est donc pas «rentable» pour un braquage.

Pourtant Primark a plutôt bien réussi son implantation et le fait que ce soit des ados –«cœur de cible» de la marque, comme le résumait l'Express en décembre dernier– qui en parlent en est la meilleure preuve. En l'espace d'un an, l'enseigne irlandaise a réussi à faire son trou, expliquait LSA, en février, estimant son chiffre d'affaires aux alentours de 126 millions d'euros. Autre preuve de cette réussite, les volumes considérables de vêtements écoulés par la marque irlandaise, comme le racontait Capital, il y a quelques mois. 

Alors forcément, pour beaucoup d'autres personnes, viser un Primark n'était peut-être pas si débile que cela peut en avoir l'air.

En tout état de cause, braquer un supermarché de la fringue low cost a moins de panache que de braquer une bijouterie ou une banque...

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte