Économie

Roissy : les passagers décollent, pas les bagages

Temps de lecture : 2 min

Panneau à l'aéroport Roissy CDG Benoit Tessier / Reuters
Panneau à l'aéroport Roissy CDG Benoit Tessier / Reuters

Voilà qui ne va pas améliorer l’image de marque des aéroports parisiens surtout lors d'une journée de grands départs. Environ 4.000 bagages sont restés au sol samedi 11 juillet à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, tandis que leurs propriétaires prenaient l'avion. Cette mésaventure serait liée à panne mécanique ou informatique qui a affecté deux terminaux.

Entre 10h30 et 12h30, le trieur-bagages est tombé en panne et n’a donc pas pu acheminer les valises vers les avions aux départs des terminaux 2E et 2F, les plus récents qui regroupent bon nombre de vols longs courriers. Plusieurs avions ont décollé sans que tous les bagages ne soient embarqués en soute.

«Depuis samedi en début d'après-midi, le trieur de bagage fonctionne normalement», a déclaré Aéroports de Paris (ADP). «Nous demandons aux passagers de se rapprocher de leur compagnie à leur arrivée pour récupérer leurs bagages dans les meilleurs délais», ajoute ADP, qui présente ses «excuses». Plus de 80.000 bagages sont expédiés chaque jour de l’aéroport de Roissy.

Slate.fr

Newsletters

Les énergies vertes voient l’avenir en rose

Les énergies vertes voient l’avenir en rose

Avec l’annonce de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), feuille de route pour les dix prochaines années, la France fait le pari d’une forte augmentation des énergies renouvelables dans sa production énergétique. Mais quelles énergies vertes et dans quelle mesure?

Les ultra-riches sont prêts à payer 13.000 euros de plus pour mieux dormir en avion

Les ultra-riches sont prêts à payer 13.000 euros de plus pour mieux dormir en avion

Le sommeil, ça n'a pas de prix.

Donnons aux «personnes en difficulté» les moyens de ne plus «déconner»

Donnons aux «personnes en difficulté» les moyens de ne plus «déconner»

En déclarant vouloir «responsabiliser» les pauvres qui «déconnent», le président entend exercer son pouvoir sur les personnes en difficulté, à l'instar d'un patron au XIXe siècle.

Newsletters