Économie

Roissy : les passagers décollent, pas les bagages

Temps de lecture : 2 min

Panneau à l'aéroport Roissy CDG Benoit Tessier / Reuters
Panneau à l'aéroport Roissy CDG Benoit Tessier / Reuters

Voilà qui ne va pas améliorer l’image de marque des aéroports parisiens surtout lors d'une journée de grands départs. Environ 4.000 bagages sont restés au sol samedi 11 juillet à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, tandis que leurs propriétaires prenaient l'avion. Cette mésaventure serait liée à panne mécanique ou informatique qui a affecté deux terminaux.

Entre 10h30 et 12h30, le trieur-bagages est tombé en panne et n’a donc pas pu acheminer les valises vers les avions aux départs des terminaux 2E et 2F, les plus récents qui regroupent bon nombre de vols longs courriers. Plusieurs avions ont décollé sans que tous les bagages ne soient embarqués en soute.

«Depuis samedi en début d'après-midi, le trieur de bagage fonctionne normalement», a déclaré Aéroports de Paris (ADP). «Nous demandons aux passagers de se rapprocher de leur compagnie à leur arrivée pour récupérer leurs bagages dans les meilleurs délais», ajoute ADP, qui présente ses «excuses». Plus de 80.000 bagages sont expédiés chaque jour de l’aéroport de Roissy.

Newsletters

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

L'essor du vélo ne signe pas la mort des voitures

Pour l'éditorialiste de TF1 François Lenglet, la bicyclette est coupable de tous les maux. Pourtant, selon différentes études, la progression de son usage soutiendrait l'emploi et la croissance.

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

La génération Z ne consomme pas de la même façon aux quatre coins du monde

Si les jeunes nés après 1997 partagent un intérêt commun pour certaines grandes marques, ils ne constituent pas une cible marketing homogène selon les pays.

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

Privée de dollars, l'Argentine parie sur les cryptomonnaies

La capitale Buenos Aires serait la deuxième ville la plus crypto-friendly au monde.

Newsletters