Partager cet article

Google manipule les résultats de recherche

Google Logo in Building43 Robert Scoble via Flickr CC License by

Google Logo in Building43 Robert Scoble via Flickr CC License by

Le moteur de recherche favoriserait sciemment ses propres services.

Google manipulerait volontairement les résultats des recherches afin de promouvoir ses activités et affaiblir ses concurrents selon une étude menée par plusieurs experts et rendue publique la semaine dernière. Cette étude a été menée par Tim Wu, juriste et ancien conseiller de la Federal Trade Commission (FTC), l’autorité américaine de la concurrence et Michael Luca, un économiste de la Harvard Business School.

Selon les preuves mises en avant par cette étude, le moteur de recherche entraverait la concurrence à ses propres produits et limiterait sciemment les options des consommateurs. Cette publication tombe mal au moment ou Google se prépare à répondre aux accusations similaires de l’Union Européenne qui reproche au tout puissant moteur de recherche d’abuser de sa position dominante pour distordre les résultats de recherche et les comparaisons de produits.

«La plus grande surprise et la plus choquante a été de réaliser que Google ne présente pas ses meilleures résultats. En fait, le moteur présente aux consommateurs une version intentionnellement dégradée», explique Tim Wu. Il ajoute: «c’est ce que j’ai vu de plus proche chez Google du cas Microsoft».  

Et pourtant Tim Wu défendait encore Google il y a deux ans, mais a changé totalement d’avis. C’est Yelp qui a démontré à ses yeux le comportement biaisé de Google. Yelp est une société qui produit des avis participatifs sur les commerces de proximité et est un adversaire historique de Google qui lui fait concurrence. En construisant un moteur de recherche équivalent à celui de Google, Yelp a montré que les résultats de Google étaient manipulés en défaveur de ses concurrents. «L’argument, toujours mis en avant que la recherche de Google sert les utilisateurs et les commerçants, est faux et c’est démontrable… Google apparaît déployer de façon stratégique sa recherche de façon à dégrader le produit pour réduire l’apparition de ses concurrents et même les exclure», souligne l’étude.

Google nie totalement ce type de pratique et conteste les conclusions de cette étude.

Mais des révélations faites par le Wall Street Journal il y a déjà trois mois mettent à mal cette thèse. Selon le quotidien économique, Google aurait obtenu un traitement de faveur de l’administration Obama et la mansuétude de la FTC lors d’une enquête antitrust menée en 2012. Selon des documents non définitifs que le Wall Street Journal a obtenu par erreur, des membres de la FTC avaient recommandé l’ouverture de poursuites contre Google pour abus de position dominante. Ce rapport indiquait que «ces pratiques ont causé et continueront a causé un réel préjudice aux consommateurs et à l’innovation sur les marchés de la publicité et de la recherche en ligne».

Le rapport «intermédiaire» détaille des agissements d’abus de position dominante dans quatre domaines particuliers: la recherche sur Internet, la copie illégale de contenus, les campagnes publicitaires et les opérations particulières.

Mais les conclusions du rapport officiel ont été finalement toutes autres et ont blanchi Google… Google a été la deuxième entreprise par l’importance des dons faits à la campagne pour la réélection de Barack Obama en 2012.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte