Sports

Le sport français, cette source éternelle de frustration

Grégor Brandy, mis à jour le 12.07.2015 à 16 h 57

Le Tour de France, ce n'est (sans doute) pas pour cette année. Le tournoi du Grand Chelem en tennis masculin, ce n'est (sans doute) pas pour cette année. Et c'est pire dans d'autres disciplines.

Thibaut Pinot au sol, lors de la cinquième étape du Tour de France 2015. REUTERS/Jeff Pachoud/Pool

Thibaut Pinot au sol, lors de la cinquième étape du Tour de France 2015. REUTERS/Jeff Pachoud/Pool

La perspective d'une victoire française lors du Tour de France 2015 s'est extrêmement compliquée lors de cette première semaine avec les multiples malheurs rencontrée par le Français qui semblait le plus à même d'aller chercher la victoire finale, Thibaut Pinot. Si cela venait à se confirmer lors des deux prochaines semaines –le Français a affirmé qu'il était bien «décidé à ne pas lâcher»– cela ferait alors trente ans qu'aucun Français n'a terminé le Tour en tête, depuis Bernard Hinault, vainqueur en 1985. Jusque-là, on n'avait jamais dépassé sept éditions consécutives sans une victoire française (entre 1912 et 1923 et entre 1969 et 1975).

Et les cyclistes français sont loin d'être les seuls sportifs tricolores à alimenter notre frustration, comme l'a prouvé la défaite de Richard Gasquet en demi-finale de Wimbledon contre Novak Djokovic: depuis 1983, les tennismen français ont remporté 5 demi-finales sur 24 et zéro finale sur cinq. Dans de nombreuses disciplines, le sport français est à la recherche d'une victoire ou d'un exploit majeur depuis longtemps: la preuve par dix.

1.RugbyCoupe du monde

Dernière victoire: Jamais

Jamais les Français ne se sont imposés en finale d'une Coupe du monde de rugby en sept éditions.

Ils sont passés près: 2011

Si la meilleure équipe de France mondialiste est sans doute celle de 1995, celle qui gardera les regrets les plus vifs est celle de 2011: pour leur troisième finale, les Bleus, auteurs d'un tournoi compliqué jusque-là, sont battus d'un petit point (8-7) par la Nouvelle-Zélande, qui organise la compétition. Et les Français peuvent avoir des regrets. Contrairement aux finales de 1987 et 1999 où ils avaient été largement dominés, celle de ce soir d'octobre 2011 laisse encore aujourd'hui un goût d'injustice dans la bouche.

 

2.GolfUn des quatre tournois majeurs

Dernière victoire: Massy en 1907 

Aucun français n'a remporté l'un des quatre tournois majeurs de golf, ceux qui font partie du Grand Chelem, depuis Arnaud Massy en 1907. A l'époque, il était devenu le premier non-britannique à s'imposer sur les greens de l'Open britannique.

Il est passé près: Van de Velde en 1999

Jean Van de Velde aurait pu lui succéder 92 ans après. Mais alors qu'il est en tête avant le dix-huitième et dernier trou et que la victoire lui tend les bras, avec trois coups d'avance, le golfeur français enchaîne les mauvais coups et finit à égalité avec Justin Leonard et Paul Lawrie. A la suite de ce playoff à trois, il échouera à la deuxième place.

 

3.AthlétismeRecord du monde du 100 mètres

Le dernier: Bambuck en 1968

Roger Bambuck est le premier et dernier Français à avoir détenu le record du monde du 100 mètres. En 1968, à Sacramento (Etats-Unis), il bat celui de Charles Greene, pourtant chronométré avec le même temps, 10'' en chronométrage manuel. Mais il perd ce titre une heure et quarante minutes plus tard, lorsque l'Américain Jim Hines améliore ce résultat lors d'une autre série, en 9''9. Depuis, aucun Français n'a été l'homme le plus rapide du monde. 

Ils sont passés près: Personne

Aucun Français ne s'est ne serait-ce qu'approcher du record du monde depuis. Alors que Jim Hines est passé sous la mythique barre des 10 secondes le jour de l'exploit de Bambuck, les Français ont de leur côté dû attendre Ronald Pognon et 2005, lors du meeting de Lausanne, pour la franchir. Le record a depuis a été battu à sept reprises par Christophe Lemaître, puis une dernière fois, par Jimmy Vicaut la semaine dernière au Meeting Areva. Son temps de 9"86 reste cependant encore loin de celui d'Usain Bolt, en 9"58 lors du meeting de Berlin, en 2009.

 

4.TennisTournoi du Grand Chelem

Dernière victoire: Noah en 1983

On le répète chaque année à la fin du mois de mai, quand les meilleurs joueurs du circuit viennent s'affronter Porte d'Auteuil, mais aucun tennisman ne s'est imposé à Roland-Garros, mais aussi dans un tournoi du Grand Chelem, depuis Yannick Noah en 1983. Cette année-là, le Français avait mis fin à 27 ans de disette en s'imposant en trois sets face à Mats Wilander.

Il est passé près: Tsonga en 2008

Battus en trois sets, Henri Leconte (Roland-Garros 1988), Cédric Pioline (US Open 1993 et Wimbledon 1997) et Arnaud Clément (Open d'Australie 2001) n'ont jamais vraiment pu y croire. Mais Jo-Wilfried Tsonga avait remporté le premier set face à Novak Djokovic lors de l'Open d'Australie, en 2008. Le Français avait fini par s'incliner en quatre sets serrés (4-6, 6-4, 6-3, 7-6).

 

5.CyclismeTour de France

Dernière victoire: Hinault en 1985

En voyant Bernard Hinault ramener son cinquième maillot jaune à Paris, la France ne se doutait probablement pas, en ce mois de juillet 1985, qu'elle devrait attendre au moins trente ans avant de voir un autre Français remporter la plus célèbre des courses par étapes. Le Blaireau s'était alors imposé avec une minute et 42 secondes d'avance sur son coéquipier, l'Américain Greg LeMond.

Il est passé près: Fignon en 1989

C'est sûrement la défaite la plus cruelle de toute l'histoire du Tour de France. Parti avec 50 secondes avant le dernier chrono entre Versailles et Paris, Laurent Fignon va concéder 58 secondes à Greg LeMond. Le Français ne remportera pas son troisième Tour de France, après ceux remportés en 1983 et 1984. 

 

6.BasketEuroligue

Dernière victoire: Limoges en 1993

Alors que tout le monde attend le Real Madrid ou le Benetton Trévise de Tony Kukoc, c'est le CSP Limoges qui s'impose au bout du Final Four disputé à Athènes. Les hommes de Bozidar Maljkovic offrent son premier titre européen au basket, et même au sport collectif français. C'est sur une dernière interception de Frédéric Forte –sur laquelle Kukoc continue d'affirmer qu'il y avait faute– puis deux lancers-francs de Jurij Zdovc que les Limougeauds assurent leur victoire de quatre points (59-55).

 

Ils sont passés près: pas grand-monde

Aucun club français n'a depuis atteint une finale d'Euroligue, et le dernier a avoir figuré dans le dernier carré est Villeurbanne en 1997. L'année dernière, la JSF Nanterre a cependant remporté l'Eurochallenge (la petite Coupe d'Europe) treize ans après la victoire de Nancy en Coupe Korac.

 

7.FootballLigue des champions

Dernière victoire: Marseille en 1993

Ils aiment le répéter: les Marseillais sont les seuls à avoir remporté la plus prestigieuse des compétitions européennes. Après deux défaites rémoises, une stéphanoise et une marseillaise, les Phocéens ont remporté le premier titre français du foot européen sur une tête de Basile Boli, à Munich, face au Milan AC.

Ils sont passés près: Monaco en 2004

Depuis la victoire de l'OM, seuls les Monégasques se sont hissés en finale de la Ligue des champions. C'était en 2004, et les joueurs de Didier Deschamps étaient tombés face au FC Porto d'un certain José Mourinho (3-0), porté entre autres par Ricardo Carvalho, Costinha, Maniche ou encore Deco. La blessure rapide de Ludovic Giuly n'avait pas facilité la tâche –déjà compliquée– des joueurs de l'ASM.


 

8.Formule 1Championnat du monde

Dernière victoire: Prost en 1993

Depuis le quatrième titre de champion du monde des pilotes d'Alain Prost, aucun Français n'a pris la relève. «Le Professseur» avait alors remporté sept des quinze Grand Prix de la saison, pour finalement s'imposer de 26 points devant le Brésilien Ayrton Senna. Prost mit fin à sa carrière de pilote à la suite de cette victoire.

Ils sont passés près: personne 

Aucun Français n'a depuis semblé être en mesure de remporter le championnat du monde des pilotes. La meilleure performance française est signée Jean Alesi, qui a atteint la cinquième place au terme de la saison 1994. Il est le seul, avec Olivier Panis à Monaco en 1996, à avoir remporté un Grand Prix depuis.


 

9.HandballLigue des champions

Dernière victoire: Montpellier en 2003

Battus de huit buts à l'aller, les Montpelliérains de Nikola Karabatic, Michaël Guigou et Thierry Omeyer avaient finalement réussi à inverser la tendance lors du match retour de cette finale 2003 de la Ligue des champions, face au Portland San Antonio en s'imposant de douze buts (31-19) et en remportant au passage la première coupe d'Europe de l'histoire du club héraultais.

 

Ils sont passés près: personne

Aucun autre club français n'a atteint la finale de la Ligue des champions. En revanche, Dunkerque, Nantes et Montpellier se sont inclinés lors de trois finales EHF consécutives entre 2012 et 2014.

Au niveau national, le handball français a en revanche de quoi être fier. L'équipe de France a remporté les deux derniers tournois olympiques, cinq championnats du monde –dont le dernier, en février dernier– et trois championnats d'Europe.

10.Volley-ballLigue des champions

Dernière victoire: Tours 2005

Avec les Parisiens (2001), les volleyeurs tourangeaux sont les seuls, en France, à avoir jamais mis la main sur le trophée de champion d'Europe. C'était en 2005, face à l'Iraklis Thessalonique. Le TVB s'était alors imposé en quatre sets, après avoir perdu le premier.

 

Ils sont passés près: Tours en 2007

Deux ans après leur victoire face aux Grecs, les Tourangeaux s'étaient inclinés face aux Allemands du VfB Friedrichshafen sur le même score de trois sets à un. Aucun club français n'a depuis atteint le Final Four.

Heureusement, il y a le sport féminin

Ce bilan quelque peu déprimé concerne avant tout le sport masculin. Heureusement, dans le sport féminin, la disette est parfois moins longue. Ainsi, en tennis, les Françaises ont remporté quatre tournois du Grand Chelem en quinze ans: Mary Pierce à Roland-Garros en 2000, Amélie Mauresmo à l'Open d'Australie et Wimbledon en 2006 et Marion Bartoli à Wimbledon en 2013.


En basket, les Françaises ont connu cinq victoires européennes en cinq ans. Après les cinq finales perdues par Clermont dans les années 70, Bourges (1997, 1998 et 2001) puis Valenciennes (2002 et 2004) ont inscrit leur nom au palmarès avant la prise de pouvoir des clubs russes et tchèques qui ont remporté huit des onze dernières finales.

En football, malgré la défaite en finale du PSG lors de la dernière Ligue des champions, les Françaises ont été plutôt bien figuré au cours de ces dernières années puisque l'Olympique lyonnais a remporté deux trophées successifs, en 2011 et 2012.


Enfin, en volley, les Cannoises se sont imposées en finale des Ligues des champions 2002 et 2003. Elles ont été battues en finale en 2006 par Pérouse et en 2012 par les Turques du Fenerbahçe.

Grégor Brandy
Grégor Brandy (439 articles)
Journaliste
basketrugbyformule 1golfhandball
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte