Partager cet article

La classe moyenne mondiale est plus pauvre qu'on ne le pense

Eugène, 87 ans, est propriétaire à Nice mais sa petite pension de retraite ne lui suffit pas et il récupère de la nourriture dans les poubelles de supermarchés. (Crédits: Reuters/Eric Gaillard)

Eugène, 87 ans, est propriétaire à Nice mais sa petite pension de retraite ne lui suffit pas et il récupère de la nourriture dans les poubelles de supermarchés. (Crédits: Reuters/Eric Gaillard)

Seules 1,7 milliard de personnes font partie de la classe moyenne. Et beaucoup d'entre elles sont à deux doigts de retomber dans la pauvreté.

La pauvreté mondiale recule. Le nombre de personnes appartenant à la «classe moyenne» a doublé depuis 2001. Une partie de la population des pays émergents vit et dépense comme celles des pays développés... Mais cette fameuse classe moyenne n'est pas si riche, si étendue et si également répartie qu'on pourrait le croire.

D'après une récente étude du Pew Research Center, seules 1,7 milliard de personnes appartiennent à la classe moyenne, et beaucoup d'entre elles gagnent tout juste assez pour se retrouver classées dans cette catégorie.

Le revenu assimilé à la tranche du milieu, que gagne 13% de la population mondiale, est de 10$ à 20$ par jour (9 à 18€). Soit environ entre 270 à 540 euros par mois. C'est moins que le seuil de pauvreté français fixé à 828 euros.

Une affaire de perception

Cette relative prospérité s'est limitée à quelques régions du globe: la Chine, l'Amérique du Sud et l'Europe de l'Est. Peu de changement en revanche en Inde, en Asie du sud-est, en Afrique et en Amérique centrale.

La vaste majorité, 71% de la population mondiale, reste pauvre ou dispose de très bas revenus. C'est seulement un tout petit peu mieux qu'il y a dix ans, où elle représentait 79% de la population.

En France, depuis les années 1980, on parle de classe moyenne sur le déclin, qui serait «sacrifiée» chaque fois qu'il s'agit de réforme fiscale ou d'aides sociales. Mais il n'existe aucune définition précise à cette notion. La classe moyenne, plus que d'autres statistiques, reste une affaire de perception.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte