Culture

Toutes les musiques partagent dix-huit caractéristiques universelles

Temps de lecture : 2 min

Décryptées scientifiquement, elles sont détaillées dans une vidéo.

Marilyn Manson pendant un de ses concerts aux Etats-Unis en 2003. (Crédits: Jim Ruymen/Reuters)
Marilyn Manson pendant un de ses concerts aux Etats-Unis en 2003. (Crédits: Jim Ruymen/Reuters)

Quel est le point commun entre le métal industriel de Marilyn Manson, le tube de pop «Happy» de Pharell Williams, les chants gothiques du XVe siècle et le folk japonais?

La musique est un langage universel. Mais selon les cultures et les genres, elle peut se manifester de manières tellement différentes qu'il est difficile de lui donner une définition. Selon le Larousse, il s'agit de:

«L'art qui permet à l'homme de s'exprimer par l'intermédiaire des sons».

Pour préciser cette définition, Patrick Savage, un compositeur australien, et d'autres de ses collègues fous de musiques, ont cherché pendant plusieurs années à trouver ce que toutes les chansons autour du monde avaient en commun.

Beat, phrases courtes, voix...

Comme on pouvait s'y attendre, ils n'ont rien trouvé d'absolument universel. Mais ils ont pu dégager 18 caractéristiques: le beat, des phrases courtes divisées par des respirations, des voix, des notes consécutives divisées par de petits intervalles, des schéma rythmiques répétitifs, des voix...

Elles sont détaillées en langage universitaire dans leur étude, et le site Quartz les a traduit en vidéo:

Ils ont aussi déterminé dix fonctions de la musique, comme danser en rythme. Ils sont arrivés à la conclusion que la musique avait évolué pour rassembler les gens.

«Quand je débarque dans un nouveau pays, raconte Patrick Savage, même si je ne parle pas la langue, je peux me joindre à une danse ou taper dans mes mains et entrer en contact avec les gens, partager avec eux cette expérience.»

Newsletters

Des narrateurs de livres audio pour malvoyants s'endorment pendant leur lecture

Des narrateurs de livres audio pour malvoyants s'endorment pendant leur lecture

Dans certains livres audio suédois, des mots courants sont mal prononcés, des phrases sont répétées ou des chapitres entiers manquent.

«J'ai arrêté de dire que ma mère avait été déportée»: les mémoires de la deuxième génération de la Shoah

«J'ai arrêté de dire que ma mère avait été déportée»: les mémoires de la deuxième génération de la Shoah

Des filles et fils de survivants des camps de concentration racontent leur enfance avec ces parents profondément abîmés.

Woody Allen, une affaire où la véracité des faits ne semble guère intéresser

Woody Allen, une affaire où la véracité des faits ne semble guère intéresser

[BLOG You will never hate alone] Pourquoi je ne verrai pas le nouveau documentaire diffusé par HBO, «Allen v. Farrow».

Newsletters