Histoire / Économie

Quand les écureuils avaient une dent contre Wall Street

Temps de lecture : 2 min

Dans les années 1980 et 1990, le rongeur était le principal responsable des longues pannes de la Bourse américaine.

Le rongeur coûte cher à l'économie américaine (REUTERS/Stoyan Nenov)
Le rongeur coûte cher à l'économie américaine (REUTERS/Stoyan Nenov)

La principale plate-forme boursière de Wall Street, le New York Stock Exchange, a suspendu ses opérations pendant près de 4 heures mercredi 8 juillet. Cette panne, une des plus longues de l'histoire de la bourse de New York, a été causée par un problème technique interne, pas une cyber-attaque.

Ce genre de bug technique est en fait assez courant à Wall Street, comme le montre une petite chronologie des pannes boursières publiée par le New York Times. En 1967, une erreur humaine –quelqu'un avait entré les mauvais chiffres dans un des ordinateurs – a forcé la Bourse de New York à se remettre aux transactions manuelles pendant plus de trois heures.

«Pendant cette période, les traders ont écrit des tickets pour chaque transaction, et ils les ont envoyé au cinquième étage par tube pneumatique», rapportait alors le journaliste du New York Times.

Les pannes les plus récentes du système –notamment en 200o, 2011 et 2012– étaient toutes de nature technique, mais dans les années 1980 et 1990, la menace venait surtout des écureuils.

Un complot contre Wall Street?

En effet, les transactions boursières ont été suspendues deux fois à cause du goût de ces rongeurs pour les câbles électriques. En 1987, le Nasdaq a été paralysé pendant 82 minutes parce qu'un écureuil a fait sauter le courant dans la ville du Connecticut où se situe le centre informatique du Nasdaq. «Un représentant a estimé que cette coupure de courant a empêché plus de 20 millions de ventes et achats d'actions», rapportait alors le New York Times. Une équipe de techniciens avait retrouvé l'écureuil mort électrocuté.

En avril 2013, un écureuil a fait perdre l'électricité à environ 700 personnes

En 1994, un autre écureuil est entré dans l'histoire en détruisant des câbles dans la même région du Connecticut. Il a fait moins fort que son collègue de 1987: la panne boursière n'a alors été que de 34 minutes.

Ces deux incidents pourraient donner l'impression que les écureuils visent particulièrement Wall Street, mais ce n'est pas le cas. Aux États-Unis, ces animaux sont responsables d'un grand nombre de coupures électriques de grande ampleur. En avril 2013 en Floride, un écureuil a fait perdre l'électricité à environ 700 personnes, dont plusieurs écoles qui ont dû annuler des examens prévus ce jour là. Un journaliste qui a tenté de recenser tous ces incidents en 2013 a découvert un extraordinaire acharnement qui coûte très cher aux municipalités. Selon une étude de 2005 sur ce type d'accidents en Californie, le coût est d'environ 32 à 317 millions de dollars par an.

Slate.fr

Newsletters

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

Le bidet (enfin) à la conquête des États-Unis

L'invention française longtemps délaissée outre-Atlantique est en bonne voie pour séduire les Américains.

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

L'élégance de «ballerine légère» que Jackie Kennedy doit à Hubert de Givenchy

Décédé le 10 mars à l’âge de 91 ans, le couturier français était sans conteste le préféré de la Première dame la plus emblématique des États-Unis.

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

L'histoire rocambolesque de l'acteur qui s'est fait passer pour un général durant la Seconde Guerre mondiale

Les services secrets britanniques ont brouillé les pistes en 1944 en utilisant l’acteur Clifton James, pour interpréter le rôle de sosie du général Montgomery.

Newsletters