Culture

Coup de théâtre à Broadway: alors que le spectacle va commencer, il monte sur scène... recharger son téléphone

Temps de lecture : 2 min

La fausse prise n'était pourtant qu'un élément du décor.

Les théâtres avaient mis des années à domestiquer le public en lançant des annonces rappelant qu'il fallait éteindre son téléphone portable avant le début du spectacle. Il semble que quelques spectateurs soient encore loin de ce niveau de civilité.

Vendredi 3 juillet, alors qu’une représentation d’un spectacle d’un théâtre de Broadway allait commencer, les spectateurs et les acteurs ont assisté à une scène surréaliste: voyant qu’il y avait une prise de courant en bas d’un des murs des décors de la pièce, un homme est monté sur scène pour y brancher son téléphone et le recharger...

Éjecté de la scène

Sur la capture vidéo de ce moment inoubliable, les «Oh my god» fusent et les spectateurs sont partagés entre le rire et l’indignation face au manque absolu de respect de l'étiquette du théâtre par l’individu.

Le régisseur est monté sur scène et a dû faire une annonce demandant aux spectateurs de ne pas monter sur scène: «Nous ne venons pas chez vous pour nous installer dans vos meubles», a-t-il lancé à la salle, rappelant au passage qu’il s’agissait évidemment d’une fausse prise de courant faisant partie du décor de la pièce. Le spectateur sans gêne n’a pas été expulsé. La presse rapporte par ailleurs qu’il aurait encore eu le toupet de demander, après avoir été éjecté de la scène: «Bon, et donc où est-ce que je peux le charger?»

Slate.fr

Newsletters

L’humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

L’humour très noir de «It Must Be Heaven» et les derniers feux du 72e Festival

Le film d’Elia Suleiman conclut en beauté une sélection globalement de très bon niveau. L’occasion de revenir aussi sur quelques outsiders marquants, sans oublier les inquiétudes à propos d’un système français menacé de fragilisation.

Vous ne savez pas ce qu'est le «male gaze»? Il suffit de voir le film de Kechiche

Vous ne savez pas ce qu'est le «male gaze»? Il suffit de voir le film de Kechiche

«Mektoub My Love: Intermezzo» pousse à l'extrême ce phénomène auquel nous sommes déjà soumis·es constamment, que ce soit au cinéma, à la télé ou dans les pubs.

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

«Le Traître» dans la nuit de Cosa Nostra, et la pénible expérience «Mektoub»

Le film de Marco Bellocchio reconstitue un épisode décisif de la lutte contre la Mafia, tandis qu'Abdellatif Kechiche plonge le public dans une interminable boucle bruyante et comateuse.

Newsletters