Monde

Les États-Unis entraînent 60 rebelles syriens pour «assurer la défaite durable» de l'État islamique

Temps de lecture : 2 min

Lancé en mai dernier, ce programme est financé à hauteur de 500 millions de dollars. Mais Washington peine à recruter.

Alep, Syrie / Freedom House via Flickr CC License By
Alep, Syrie / Freedom House via Flickr CC License By

Soixante. C'est le nombre de combattants syriens entraînés par les États-Unis pour lutter contre l'organisation État islamique, au 3 juillet. Un nombre «plus petit que ce que nous espérions», a annoncé Ashton Carter, le secrétaire à la Défense devant le Congrès américain, le 7 juillet.

Lancé en mai dernier en Jordanie puis en Turquie, ce programme est financé à hauteur de 500 millions de dollars pour une durée de trois ans. Il devait entraîner 5.400 rebelles chaque année.

7.000 recrues potentielles examinées

Le secrétaire à la Défense s'est expliqué sur ce retard en pointant le respect de critères stricts imposés pour valider les recrutements. Des enquêtes seraient menées sur le passé de chaque recrue et sur sa volonté de respecter les lois relatives à la guerre. Les dossiers de 7.000 recrues potentielles seraient actuellemnt étudiés.

«Nous avons besoin d'un partenaire sur le terrain en Syrie pour s'assurer de la défaite durable de l'État islamique, a affirmé Ashton Carter. Et alors que la formation progresse, nous apprennons davantage sur les groupes d'opposition et nous construisons d'importantes relations qui augmentent notre capacité à attirer des recrues et à fournir des renseignements précieux pour les opérations contre l'État islamique.»

Le 6 juillet, Barack Obama affirmait que le succès contre l'organisation État Islamique dépendait de la coopération avec les forces locales.

Newsletters

Le Sri Lanka oblige les familles musulmanes à incinérer leurs morts du Covid-19

Le Sri Lanka oblige les familles musulmanes à incinérer leurs morts du Covid-19

Une décision prise au mépris des directives de l'OMS et qui va à l'encontre des rites funéraires islamiques traditionnels.

Le coronavirus aura-t-il raison du règne de Poutine?

Le coronavirus aura-t-il raison du règne de Poutine?

Le pouvoir risque d'être ébranlé alors que la confiance du peuple russe envers ses dirigeants était déjà affaiblie.

Entre l'Italie et l'Europe, le drapeau brûle

Entre l'Italie et l'Europe, le drapeau brûle

Des Italien·nes, souvent proches de l'extrême droite, ont mis le feu à des drapeaux européens.

Newsletters