Sciences / Culture

La plus microscopique Bible du monde exposée à Jérusalem

Temps de lecture : 2 min

Pour pouvoir la lire, il faut grossir le texte plus de 10 000 fois.

Torah Lawrie Cate via Wikimedia CC License by
Torah Lawrie Cate via Wikimedia CC License by

«Il est plus facile à un chameau de passer par le chas d'une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le royaume de Dieu», assénait Jésus à son auditoire sur la montagne dans l’Évangile selon Saint Marc. À présent, il sera même possible de faire passer la Bible par ledit trou de l’aiguille. En effet, CNN raconte qu’une équipe de scientifiques du Technion-Israel Institute of Technology ont réussi à reproduire l’Ancien testament sur une puce de silicone couverte d’or. À l’arrivée, l’objet pourrait tenir sur la pointe d’un stylo, précise-t-on.

Les 1,2 million de caractères ont été gravés un à un sur la minuscule capsule au moyen d’un rayon ionique. Le faisceau s’enfonçait dans le disque en coupant à travers l’or. Pour réussir à lire l’histoire d’Abraham ou de Noé dans cet exemplaire, il faut le grossir plus de dix mille fois grâce à un microscope.

Tester la miniaturisation

Cette Bible est exposée aux côtés des rouleaux de la Mer morte, vieux de deux millénaires, au Musée d’Israël à Jérusalem, à l’occasion des cinquante ans de l’endroit. L’initiative pourrait paraître gratuite, voire inutile mais l’idée était de lier l’histoire, voire l’éternité religieuse à la modernité technologique. Au-delà, il s’agissait de tester les capacités actuelles des techniques de miniaturisation et de voir combien de données il était désormais possible de stocker à l’intérieur d’un espace le plus restreint possible.

Au niveau miniaturisation, Noé avait déjà frappé un grand coup en des temps immémoriaux, en remplissant une simple arche d’un couple de chaque espèce animale en plus de sa famille. Cependant, lui n’avait pas utilisé de rayon ionique et l’évènement reste sujet à caution. En ce qui concerne ce qu’on appelle la nano-Bible comme elle a été surnommée, les visiteurs pourront juger sur pièce à Jérusalem.

Slate.fr

Newsletters

On a enfin trouvé la technique pour casser un spaghetti en deux

On a enfin trouvé la technique pour casser un spaghetti en deux

Et pas en trois, ni en quatre. C'est important.

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

«Une telle histoire est-elle classique dans le milieu des sexfriends?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Y., une jeune femme qui s'interroge sur la véritable nature de la relation qu'elle vit avec son sexfriend.

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

«Cette histoire de statues, ça me permet de vivre encore plus de sexe dans ma vie»

Ruth aime les statues, mais plus que vous l'imaginez. Le type d'attirance qu'elle ressent s'appelle du pygmalionisme (ou de l'agalmatophilie, au choix).

Newsletters