Culture / Monde

Des architectes créent un gratte-ciel inspiré par un clip de Beyoncé

Temps de lecture : 2 min

Une danseuse aperçue dans la vidéo du morceau «Ghost» donnera sa forme à cette tour australienne.

Le projet 13012_Premier Tower au 134 Spencer Street à Melbourne du cabinet d'architectes Elenberg Fraser.
Le projet 13012_Premier Tower au 134 Spencer Street à Melbourne du cabinet d'architectes Elenberg Fraser.

La ville de Melbourne en Australie aura bientôt une tour de 68 étages inspirée par Ghost, un clip de Beyoncé tiré de son album éponyme de 2013. Le design du gratte-ciel en question, baptisé Premier Tower, est tout en courbes et creux irréguliers.

Ce n'est pas la plastique de Beyoncé qui est la source d'inspiration, mais une danseuse du clip qui ondule son corps piégé dans une sorte de bas nylon géant.


Le passage en question dure 10 secondes, entre 1:15 à 1:25, et la ressemblance avec le projet de gratte-ciel est en effet frappante, comme on peut le voir sur ces images.

L'immeuble est comme un hashtag géant, prêt à devenir viral

Adam Clark Estes, Gizmodo

Apparemment, il y a aussi des raisons structurelles qui justifient ce geste esthétique:

«Cette forme complexe –en porte-à-faux vertical– permet de redistribuer la masse de l'immeuble de façon très efficace. On obtient ainsi les meilleurs résultats en termes de dispersion structurelle, de fréquence d'oscillation et de rapport au vent, expliquent les architectes

Comme le souligne Gizmodo, ce genre de gratte-ciel en torsade est un design assez tendance en ce moment. Il y en a notamment un à Malmo en Suède, ou encore dans la ville de Mississauga au Canada.

Mais le coup de génie des architectes australiens est d'avoir associé le projet à Beyoncé, ce qui fait que tout le monde en parle. Comme le note Adam Clark Estes dans Gizmodo, cette tour Beyoncé est parfaite pour l'ère des réseaux sociaux:

«Imaginez tous les Instagrams qui vont être postés grâce à la référence à Beyoncé. L'immeuble est comme un hashtag géant, prêt à devenir viral.»

Slate.fr

Newsletters

Jusqu’où peut aller un biopic dans le mensonge?

Jusqu’où peut aller un biopic dans le mensonge?

Si les biopics hollywoodiens préfèrent embellir la vie de leurs célèbres héros, «Bohemian Rhapsody» raconte au contraire de dangereux et sournois mensonges sur la vie de Freddie Mercury.

Qu’aurait pensé Charlemagne de nos reconversions professionnelles en série?

Qu’aurait pensé Charlemagne de nos reconversions professionnelles en série?

Beaucoup de gens aujourd'hui changent de métier au moins une fois dans leur vie. Mais qu'en était-il au Moyen Âge?

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Newsletters