Culture / Monde

Des architectes créent un gratte-ciel inspiré par un clip de Beyoncé

Temps de lecture : 2 min

Une danseuse aperçue dans la vidéo du morceau «Ghost» donnera sa forme à cette tour australienne.

Le projet 13012_Premier Tower au 134 Spencer Street à Melbourne du cabinet d'architectes Elenberg Fraser.
Le projet 13012_Premier Tower au 134 Spencer Street à Melbourne du cabinet d'architectes Elenberg Fraser.

La ville de Melbourne en Australie aura bientôt une tour de 68 étages inspirée par Ghost, un clip de Beyoncé tiré de son album éponyme de 2013. Le design du gratte-ciel en question, baptisé Premier Tower, est tout en courbes et creux irréguliers.

Ce n'est pas la plastique de Beyoncé qui est la source d'inspiration, mais une danseuse du clip qui ondule son corps piégé dans une sorte de bas nylon géant.


Le passage en question dure 10 secondes, entre 1:15 à 1:25, et la ressemblance avec le projet de gratte-ciel est en effet frappante, comme on peut le voir sur ces images.

L'immeuble est comme un hashtag géant, prêt à devenir viral

Adam Clark Estes, Gizmodo

Apparemment, il y a aussi des raisons structurelles qui justifient ce geste esthétique:

«Cette forme complexe –en porte-à-faux vertical– permet de redistribuer la masse de l'immeuble de façon très efficace. On obtient ainsi les meilleurs résultats en termes de dispersion structurelle, de fréquence d'oscillation et de rapport au vent, expliquent les architectes

Comme le souligne Gizmodo, ce genre de gratte-ciel en torsade est un design assez tendance en ce moment. Il y en a notamment un à Malmo en Suède, ou encore dans la ville de Mississauga au Canada.

Mais le coup de génie des architectes australiens est d'avoir associé le projet à Beyoncé, ce qui fait que tout le monde en parle. Comme le note Adam Clark Estes dans Gizmodo, cette tour Beyoncé est parfaite pour l'ère des réseaux sociaux:

Inscrivez-vous à la newsletter de SlateInscrivez-vous à la newsletter de Slate

«Imaginez tous les Instagrams qui vont être postés grâce à la référence à Beyoncé. L'immeuble est comme un hashtag géant, prêt à devenir viral.»

Newsletters

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

«Irma Vep»: pourquoi y a-t-il des séries au Festival de Cannes?

Nous avons rencontré Olivier Assayas, le réalisateur de la dernière série en date à être présentée au Festival de Cannes.

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Festival de Cannes, jour 11: «Stars at Noon» et «Pacifiction», juste avant l'ouragan

Le film de Claire Denis et celui d'Albert Serra inventent chacun un univers torride et troublant, aux franges du thriller politique, de l'espionnage et du fantastique, qui donnent de manière chaque fois singulière son véritable sens à l'idée de cinéma queer.

Comment filmer les féminicides?

Comment filmer les féminicides?

Entre «La Nuit du 12», «Les Nuits de Mashhad» et «Riposte féministe», tous trois présentés au Festival de Cannes, plusieurs visions et représentations de la violence sexiste s'opposent.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio