Sciences

Pendant que le gros des fourmis s'active, beaucoup se la coulent douce

Temps de lecture : 2 min

D'après les résultats d'une nouvelle étude, près de la moitié des membres d'un même groupe restent en réalité immobiles interagissant très peu avec les autres.

hormigas negras / Gabriel Flores Romero via Flickr CC License By
hormigas negras / Gabriel Flores Romero via Flickr CC License By

Insectes sociaux et laborieux par excellence, les fourmis tolèreraient en dépit de leur réputation de travailleuses acharnées des membres qui restent inactifs pendant que le reste de la colonie se tue à la tâche.

L’entomologiste Daniel Charbonneau, de l’université d’Arizona, s’est penché sur le cas des fourmis qui ne travaillent en apparence pas. Ses résultats sont publiés par le site New Scientist: en étudiant avec son équipe 250 fourmis de cinq colonies différentes, il a découvert que quasiment la moitié passait le plus clair de leur temps immobiles, ne participant pas aux tâches du groupe.

Il y se pourrait donc que les fourmis soient confrontées à des «parasites sociaux qui agissent égoïstement» au détriment de la collectivité, affirme l’auteur de l’étude. À moins, poursuit-il, qu’elles soient occupées à faire quelque chose qu’on ne comprend pas. Peut-être qu’elles font office de stations d’approvisionnement, fournissant du sucre liquide aux vraies travailleuses, un peu comme les «fourmis pot de miel», dont la fonction est de servir de réservoir vivant aux ouvrières en conservant du miellat que les autres viennent manger.

Chômage technique ou retraite anticipée?

Selon une hypothèse émise par Tomer Czaczkes, autre spécialiste des fourmis, il pourrait s’agir d’un réservoir de combattantes en cas d’attaque de l’extérieur. En support de cette hypothèse, les chercheurs qui ont réalisé l'expérience ont noté que ces fourmis immobiles étaient plus grosses que les autres et interagissaient moins avec les membres du groupe.

«Peut-être que la colonie préserve ses fourmis les plus grosses –et donc les plus précieuses– en réserve jusqu’au moment où elles seront vraiment nécessaires», explique le chercheur.

Il y aurait en quelque sorte chômage technique jusqu’au moment où la fourmilière rappellerait ses réservistes en cas d’activité intense ou d’attaque.

Enfin, il pourrait s’agir de fourmis trop jeunes ou trop âgées pour travailler, à qui les fourmis accordent le privilège de ne pas travailler.

Newsletters

Des scientifiques ont créé un steak à partir de cellules humaines

Des scientifiques ont créé un steak à partir de cellules humaines

Ils veulent développer leur projet et que chaque personne puisse créer sa viande à partir de ses propres cellules issues des joues.

Les greffes d'organes de porc pourraient guérir bien des maladies humaines

Les greffes d'organes de porc pourraient guérir bien des maladies humaines

Si les essais cliniques démontraient l'efficacité de la xénogreffe de rein, des dizaines de milliers de vies seraient sauvées chaque année dans le monde.

Quelques techniques pour stocker des informations dans son esprit ou sur son ordi

Quelques techniques pour stocker des informations dans son esprit ou sur son ordi

Les processus de mémorisation par association et par répétition, parmi lesquels figure l'écriture, sont drôlement efficaces. Un logiciel d'indexation peut aussi être d'une grande aide.

Newsletters