Inde: vendre sa femme pour payer ses dettes

Slate.fr, mis à jour le 16.09.2009 à 9 h 08

Des années de sécheresses successives et de mauvaises récoltes ont plongé des milliers de paysans indiens dans la spirale du surendettement, rappelle le site aujourdhuilinde.com. N'ayant accès ni aux prêts bancaires, ni même à un compte à leur nom, ils sont nombreux à se tourner vers des prêteurs privés qui pratiquent des taux usuraires et sont souvent liés aux mafias . Certains habitants de la région du Bundelkhand n'ont d'autre choix parfois que de vendre leurs femmes et leur filles pour satisfaire leurs créanciers.

Des travailleurs sociaux ont décidé d'alerter l'opinion indienne et mondiale pour dénoncer ce phénomène, considéré comme un recours de la dernière chance. «Pour ces paysans endettés, vendre leur femme ou leur fille est devenu la solution de la dernière chance», confie l'un d'entre eux sous couvert d'anonymat. Selon les médias locaux, plus de 500 paysans acculés se sont suicidés ces 5 dernières années, tandis que près de la moitié de la population à déserté la région, en quête de travail dans les grandes villes.

Une épouse serait vendue jusqu'à 250 dollars, parfois sous le couvert de mariages arrangés, à la suite desquels ces femmes sont introduites dans des réseaux de prostitution. La région du Bundelkhland est connue pour être particulièrement touchée par le trafic d'êtres humains, mais la population s'y résigne par désespoir, explique aujourdhuilinde.com:

Selon Ranjana Kumari, directrice du Centre de recherche sociale à New Delhi, les enquêtes montrent que le Bundelkhland est connu pour être l'une des régions les plus vulnérables à l'exploitation sexuelle. Selon elle, les paysans savent qu'ils vendent leur femme à des réseaux de prostitution mais «ils le font dans le désespoir le plus total.

Près de la moitié de l'Inde est en proie à une sècheresse similaire, le déficit pluviométrique atteignant maintenant jusqu'à 35% dans le nord-ouest du pays. En revanche, à quelques milliers de kilomètres de là, au Bengale Occidental cette fois, des inondations massives liées à la mousson ont causé la mort de 5 personnes la semaine passée.

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

[Lire l'article complet sur aujourdhuilinde.com]

Image de une: Conséquence dramatique de la sécheresse en Inde : cet enfant traverse à pied le lac du Madhya Pradesh/Flickr/Par morabetmo

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte