Une bande d'imposteurs trompe la presse allemande

Capture d'écran de Bluewater en Californie.

Une bande d'imposteurs à la recherche de publicité est parvenue à faire croire à une agence de presse allemande qu'un faux attentat suicide avait été commis en Californie par un gang de rappeurs allemands, les Berlin Boys, raconte Wired. L'agence de presse a diffusé la nouvelle dans tout le pays —nouvelle reprise notamment par le Frankfurter Allgemeine Zeitung, quotidien le plus respecté du pays. Wired explique comment ils ont procédé.

Les imposteurs ont d'abord monté au moins deux sites web, dont celui d'une ville imaginaire de Californie: Bluewater, ainsi qu'une fausse chaîne de télévision. Sur le site, ils ont affiché des numéros de téléphone californiens, liés directement à des compte Skype leur appartenant. Ils ont aussi pris la peine de créer la page Wikipédia confirmant l'existence de la chaîne.

Un prétendu reporter de la chaîne en question a ensuite appelé les organes de presse allemands, évoquant des attentats suicide et leur donnant l'adresse du site web monté pour l'occasion. Les journalistes allemands ont alors visité le site et cherché les numéros de téléphone de personnages officiels: ils les ont appelé pour qu'ils confirment les faits. Au bout du fil, les imposteurs ont confirmé.

La DPA, équivalent de l'Agence France Presse, a mis la dépêche sur son fil. Le shérif de San Bernardino a eut tôt fait d'être submergé d'appels de la part de journalistes qui désiraient avoir eux-mêmes confirmation. En une demie-heure, la DPA retirait ses dépêches, mais le mal était fait.

L'agence allemande a expliqué qu'elle était elle-même victime dans cette affaire, et qu'elle était désolée de ce qui était arrivé.

Lire l'article complet sur Wired.com

Vous souhaitez proposer un autre lien que vous jugez plus pertinent ou complémentaire? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Capture d'écran de Bluewater en Californie.

Photo: Capture d'écran de Bluewater en Californie.
Devenez fan sur , suivez-nous sur
 
LU SUR...
TOPICS
PARTAGER
LISIBILITÉ > taille de la police
Réagir
Vous devez vous connecter pour poster un commentaire.

Vous pouvez vous connecter avec votre compte Slate, ou grâce à votre compte Facebook, Twitter, Gmail ou Yahoo.
À la une de Slate »
LU,VU&ENTENDU
Publié le 15/09/2009
Mis à jour le 15/09/2009 à 18h17