Monde

Un couple grec en lune de miel aux États-Unis se retrouve sans le sou

Temps de lecture : 2 min

Les fiancés grecs avaient épargné pendant un an pour organiser leur lune de miel. C'était sans compter sur le contrôle des capitaux mis en place par le gouvernement de Tsipras.

À court de cash à Manhattan | Chip Harlan via Flickr CC License by
À court de cash à Manhattan | Chip Harlan via Flickr CC License by

Pour Valasia Limnioti and Konstantinos Patronis, le voyage de «rêve» à travers les États-Unis s'est arrêté brusquement avec les mesures de contrôles de capitaux prises par en Grèce, raconte l'Associated Press. Leurs cartes de crédit ont été réfusées quand le gouvernement a limité les flux à l'étranger.

C'est arrivé d'un coup. Un surcoût financier de 45 dollars à l'hôtel de Manhattan. Carte refusée. Le peu d'argent liquide qui leur restait, c'est alors vite envolé.

Alors que le couple était habitué à payer en cash en Grèce, les banques qui leur ont fourni les cartes bancaires leur ont promis qu'aux États-Unis, tout marche mieux ainsi. Les deux amoureux avaient épargné pendant un an pour financer leur projet.

Un cas pas isolé

Valasia Limnioti and Konstantinos Patronis ont consacré leurs derniers dollars à un dîner à McDonalds. Le couple a pu lancer un appel à l'aide et l'Église orthodoxe grecque est venue à leur secours. Deux compatriotes résidant dans le quartier d'Astoria dans le Queens leur ont offert 350 dollars, déduit du compte bancaire des églises. Un journaliste new-yorkais d'origine grecque leur a également donné un montant non-divulgué. Ces sommes les ont dépannés jusqu'à leur voyage retour en Grèce ce vendredi 3 juillet. Juste à temps pour prendre part au référendum.

La jeune mariée, Valasia Limnioti, actuellement sans emploi après la faillite du petit commerce pour lequel elle travaillait, a insisté qu'ils ne sont pas les seuls grecs à se retrouver sans sou à l'étranger. Dans des hôpitaux américains, certains patients se seraient retrouvés sans argent pour payer leur traitement médical, avance-t-elle.

Slate.fr

Newsletters

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Une stratégie loin d’être anodine avec les futures élections en 2020.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Victoire de Rafael Nadal à Roland-Garros, manifestations historiques à Hong Kong et début d'épidémie d'Ebola en Ouganda... La semaine du 8 juin en images.

Tout ce qu’un dessin de presse peut dire (et ne dira plus dans le New York Times)

Tout ce qu’un dessin de presse peut dire (et ne dira plus dans le New York Times)

Il permet de parler au plus grand nombre sans distinction: mais qui a peur de la liberté d'expression?

Newsletters