Sciences

Voici le premier aéronef qui pourrait planer au-dessus de Mars

Temps de lecture : 2 min

La Nasa débutera les tests du Prandtl-m dans l'année pour un vol spatial prévu d'ici 2020.

Vue du Prandtl-m qui planerait au-dessus de Mars. Credits: NASA Illustration / Dennis Calaba
Vue du Prandtl-m qui planerait au-dessus de Mars. Credits: NASA Illustration / Dennis Calaba

Le premier véhicule qui volera au-dessus de la planète Mars a pour nom provisoire Prandtl-m (Preliminary Research Aerodynamic Design to Land on Mars) et ressemble à un gros boomerang. Il s’agira d’une aile en fibre de verre ou en fibre de carbone, qui aura une envergure de 0,6 mètres une fois déployée et sera capable de planer au-dessus de Mars.

La Nasa devrait effectuer un premier vol de test dans l’année: le Prandtl-m sera lâché depuis un ballon en altitude à 100.000 pieds, afin de simuler les conditions d’un vol dans l’air martien, explique le site The Verge, et d’autres tests seront effectués encore plus en hauteur, à 450.000 pieds. Il s’agira de vérifier que l’aile peut se déployer et planer jusqu’à atterrir sur son site de lancement.

D'ici 2020, le Prandtl-m devrait ensuite faire partie du prochain voyage inhabité sur Mars, qui transportera également un robot ayant la tache d'inspecter la planète rouge au sol. L’agence américaine espère identifier grâce à l’aéronef, qui aura environ dix minutes de vol, de possibles futurs terrains d’atterrissage pour une mission martienne habitée: l'agence prévoit toujours d'envoyer des hommes sur Mars d'ici 2030.

Slate.fr

Newsletters

Des robes en peau de bananes: la nouvelle idée d'une entreprise de mode pour réduire le gaspillage

Des robes en peau de bananes: la nouvelle idée d'une entreprise de mode pour réduire le gaspillage

Circular Systems utilise aussi d'autres matériaux comme le chanvre ou les feuilles d'ananas.

Si nous étions parfaites, nous ressemblerions à cette personne

Si nous étions parfaites, nous ressemblerions à cette personne

On est loin des standards de beauté contemporains.

Jusqu'au bout du monde (et au-delà) pour la science

Jusqu'au bout du monde (et au-delà) pour la science

Contrairement à une idée reçue, l'humanité est loin d'avoir tout vu de sa propre planète –sans parler des autres. Et les aventurières et aventuriers de l'extrême n'ont pas disparu.

Newsletters