Partager cet article

Comment les cinq émotions de «Vice-Versa» travaillent ensemble pour créer plus de sentiments

Image extraite du film «Vice-Versa», via Allociné.

Image extraite du film «Vice-Versa», via Allociné.

Le dernier Pixar n’est définitivement pas un film destiné seulement aux enfants.

Dans Vice-Versa, le dernier film très réussi de Pixar, on suit l’histoire de la petite Riley, 11 ans, sous deux angles: le point de vue extérieur, dans la vie de tous les jours, et le point de vue interne, où l’on voit cinq personnages gérer les sentiments de la jeune fille. Joie, Tristesse, Dégoût, Peur et Colère se débattent ainsi pour avoir la main sur les commandes du cerveau de la jeune fille. Ce n’est qu’au cours du film qu’ils comprendront que le mélange des émotions est nécessaire pour arriver à avancer dans la vie et à devenir adulte.

 

C’est pour cela que le site Vox.com propose une infographie des différentes combinaisons possibles entre les cinq personnages principaux.

Infographie réalisée par Vox.com

On retrouve ainsi une vingtaine d’émotions différentes, de la surprise (Joie et Peur) à l’anxiété (Tristesse et Peur) en passant par l’extase (Joie et encore Joie). Comme quoi, Vice-Versa repousse encore un peu plus les limites du film d’animation en proposant un univers aussi original que complexe.

Gamme d’émotions

Et cet aspect du film n’est pas le seul digne d’intérêt, loin de là. Alors que certains s’étonnent de voir autant d’adultes se rendre au cinéma pour voir le film, on se rend compte chaque jour un peu plus de toute la richesse du film. À tel point que Newsweek est allé voir des pédopsychiatres pour leur demander l’intérêt ou non d’un tel film. Et ils sont unanimes:

«Je n’ai jamais vu un film parler comme ça du cerveau des enfants et de leurs émotions. […] Vous pouvez être en colère et triste à la fois. Vous pouvez être joyeux et effrayé. Ces émotions sont très complexes à comprendre pour les enfants», explique le docteur Fadi Haddad.

«La chose qui est réellement mise en avant est l’importance des émotions, et pas seulement les émotions positives», ajoute le docteur Erica Chin. D’autres estiment que ce film pourrait servir de référence lors de thérapies car, comme l’explique le Dr Kevin Kalikow, «les parents qui s’attendent toujours à ce que leur enfant soit heureux, ce n’est pas une perspective très utile».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte