Partager cet article

L'appli Uber est devenue la plus téléchargée sur iPhone le lendemain de la grève des taxis

Home Page d'Uber

Home Page d'Uber

Les taxis ont précipité des clients supplémentaires dans les bras du concurrent Uber.

Plusieurs observateurs l’avaient prédit pendant la grève des taxis français du jeudi 25 juin, et c’est effectivement arrivé: Uber a gagné la bataille sur le strict plan commercial.

Certes, le ministre de l’Intérieur a annoncé que le gouvernement serait ferme contre les chauffeurs UberPop, le service de covoiturage payant d’Uber déjà interdit dans plusieurs villes, et les responsables d’Uber ont été placés lundi en garde à vue pour une enquête pour travail illégal (toujours ce bon vieux UberPop) et pour des soupçons de conservation de données des clients. Et pourtant, en dépit des apparences, les taxis ont précipité des clients supplémentaires dans les bras du concurrent Uber. Le magazine Fortune publie sur son site un graphique de l’évolution du nombre de téléchargements de l’appli Uber en France réalisé à partir des données collectées par le site d’analyse des performances des applis mobiles App Annie.

Source: Fortune / App Annie

Sans surprise, le jeudi 25 juin, jour de la grève, correspond au pic de téléchargement d’Uber, et ce jour-là le service s’est hissé à la deuxième place des applis les plus téléchargées sur iPhone.

Effet Streisand

«Magnifique effet Streisand», écrit par ailleurs L’informaticien, notant que le lendemain de la grève, le vendredi 26 juin, l’appli se classait première du classement des applis de l’AppStore France iOS, tous types d’applications confondus. Pour la plateforme de téléchargement d’Android (Google Play), Uber restait 63e le même jour, mais progressait de 49 places par rapport à la veille, écrit encore le site. Mercredi 1er juillet, l'appli Uber était redescendue à la 26e place des applis gratuites les plus téléchargées sur l'AppStore.

Nous expliquions précédemment comment Uber allait tirer partie de la grogne des taxis et renverser la situation à son avantage en se présentant comme une victime en dépit d'une réputation excécrable liée à plusieurs déclarations pour le moins intempestives de ses responsables.

Le site Venture Beat notait par exemple qu’à l’issue de protestations des taxis à travers l’Europe en juin 2014 Uber avait enregistré une augmentation de 850% d’inscriptions de nouveaux clients sur son appli, du jamais-vu.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte