Partager cet article

«J'ai cette sensation d'être avec un homme qui ne saura jamais prendre de décisions»

La Danse sur la musique du temps, vers 1640. Nicolas Poussin.  Via Wikipedia, License CC

La Danse sur la musique du temps, vers 1640. Nicolas Poussin. Via Wikipedia, License CC

Cette semaine, Lucile répond à une femme qui vit une relation compliqué avec un homme dont elle explique qu'«il veut se marier mais veut attendre; il veut des enfants mais pas maintenant; il veut de moi mais pas de ma religion»...

«C'est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c'est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes.

Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Pour retrouver les chroniques précédentes

Il y a cinq ans de cela, j'ai rencontré mon compagnon actuel sur un site de rencontre. Rien ne pouvait laisser présager que notre histoire durerait aussi longtemps. Je sortais d'une relation difficile, et avais été trompée dans mon ancienne relation. Mon compagnon marquait le début d'une nouvelle page dans ma vie. Nous étions ensemble depuis deux mois lorsqu'il est parti en voyage pendant plusieurs mois avec des amis. Ce voyage était prévu bien avant notre rencontre. Ces mois passés loin de lui ont été difficiles à gérer mais nous avons décidé à son retour de rester ensemble. 

À partir de ce moment, nous avons commencé à vivre une relation plus engagée. Nous passions notamment des week-ends avec sa famille, et le reste du temps à voyager. Nous avons décidé de nous fiancer à l'issue d'un de nos voyages et avons organisé nos fiançailles chez sa famille. C'était une décision relativement compliquée car il est de foi chrétienne tandis que je suis musulmane.

Mon compagnon s'est converti à l'Islam, sans pour autant pratiquer cette religion, ni même croire en ses principes. Nous avons organisé un mariage religieux en toute discrétion, afin de pouvoir vivre ensemble, car ma famille l’exigeait. Mon compagnon a caché sa pseudo conversion ainsi que notre mariage religieux à sa famille, qui croit que nous sommes encore fiancés.

Les deux années qui ont suivi, nous avons été confrontés à des difficultés financières et professionnelles. Mon compagnon était au chômage et je ne pouvais plus travailler pour des raisons de santé. Ces années ont été extrêmement compliquées pour nous, sur le plan financier, mais également sur le plan intime. Nous n'avions plus de relations sexuelles et nous étions complètement paumés. À cela se sont rajoutés des problèmes avec sa famille, qui m'a reproché en grande partie  les problèmes financiers que nous avions.

Nous avons réussi à trouver un équilibre. Du moins, c'est
ce que je pensais, jusqu'à ce qu'il se retrouve à nouveau au chômage, et
que je commence
à me questionner
sur notre couple 

 

Après quatre mois de séparation, qui ont été douloureux pour moi, et plus faciles pour lui, vu qu'il est allé se réconforter auprès de plusieurs jeunes filles, nous avons décidé de rebâtir une relation solide. Nous avons fait table rase du passé, et avons repris notre complicité. Nous avons réussi depuis quelques mois à trouver un équilibre. Du moins c'est ce que je pensais, jusqu'à ce qu'il se retrouve à nouveau au chômage, et que je commence à nouveau à me questionner sur notre couple.

Aujourd'hui est une période charnière de ma vie. Je veux me marier en bonne et due forme et fonder une famille. Or, j'ai l'impression que non seulement je suis une éternelle fiancée, vu que mon compagnon ne se considère pas comme marié au sens de la religion musulmane, et surtout je suis avec quelqu'un qui ne se décide pas à fonder une famille.

J'ai 30 ans, le temps passe sous mon nez, et j'ai cette sensation d'être avec un homme qui ne saura jamais prendre de décisions. Nous sommes à moitié mariés, moitié fiancés; il veut se marier mais veut attendre que sa famille daigne m'apprécier de nouveau; il veut des enfants mais pas maintenant; il veut de moi mais pas de ma religion... Bref, une histoire compliquée. 

Aujourd'hui, je vous avoue que tout ceci a un impact grandissant sur mes sentiments à son égard et notre relation intime. Voilà deux mois que je n'ai pas fait l'amour avec lui. Et j'ai cette question qui me taraude: ne serait-ce pas plus simple de le quitter, de recommencer une histoire sur des bases plus saines? Une histoire qui ne serait pas entachée par des problèmes de famille, de religion ou autre.

C.

Chère C.

La situation est en effet très floue et je comprends que vous soyez désormais avide de clarté et de simplicité. L’expérience du couple mixte religieusement n’est pas impossible. Elle est même complètement viable à condition qu’elle soit empreinte de compréhension et de tolérance de la part des deux parties, ainsi que des proches. Or, la relation dans laquelle vous êtes actuellement me semble basée sur le mensonge et sur le ressentiment.

Une chose est sûre, ce n’est pas dans cette situation qu’une (re)construction est possible. Et la complexité dans laquelle vous vous êtes embourbés ne pourra se démêler sans une réelle envie et un réel courage. C’est pourquoi, si vous aimez encore cet homme, je vous conseille la discussion. Avant de penser à le quitter, donnez-vous une dernière chance et partagez avec lui vos espoirs, vos rêves pour un avenir proche ainsi que vos réserves concernant sans attitude vis-à-vis de votre religion et vis-à-vis de sa famille. 

Puisque vous avez conscience que cette absence de réactions vous sclérose, c’est à vous de faire preuve de fermeté

Qu’il ait conscience à votre ton et à votre attitude que cette conversation est un tournant. Quelle que soit sa réaction, il y aura un grand bouleversement. Que ce soit en acceptant le mariage de son coté et en le rendant public (peut-être en organisant une vraie fête pour «marquer» le coup?), en s’opposant ouvertement au scepticisme et aux critiques de ses proches afin de pouvoir repartir avec vous sur de bonnes bases et enfin envisager de construire une famille ou en refusant en bloc et vous obligeant, par ce geste, à recommencer votre vie ailleurs avec quelqu’un d’autre.

Puisque vous avez conscience que cette absence de réactions et de décisions vous empêche d’avoir un avenir et vous sclérose, c’est à vous de faire preuve de fermeté. Pour répondre à votre question: oui, il serait plus simple de recommencer votre vie avec quelqu’un d’autre, quelqu’un dont vous n’accepteriez pas à la base les mêmes mensonges et qui, de son coté, vous accepterait pleinement, religion comprise. 

La question que je vous pose en retour est la suivante: indépendamment des années que vous avez passé cet homme et de l’investissement que vous avez engagé dans cette relation, avez-vous  encore envie de vous battre pour lui? Si c’est le cas, offrez-lui une chance de se rattraper et de proposer des solutions qui vous convienne à tous les deux. Si ce n’est pas le cas, partez sans vous retourner. Un mariage qui a eu lieu mais auquel personne ne croit ne mérite pas qu’on se batte pour lui.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte