Partager cet article

A la Gay Pride de Londres, un faux drapeau de Daech couvert de sex toys inquiète une journaliste de CNN

Un plaisantin s'est amusé à défiler à la Gay Pride de Londres, samedi 27 juin, avec une parodie de drapeau de Daech, une façon de protester contre les assassinats et tortures d'homosexuels dans les zones contrôlées par l'Etat islamique. Le design noir et blanc est à peu près le même que le drapeau authentique, mais à la place de la première partie de la Chahada, la profession de foi islamique, il y a plusieurs dessins de sex toys censés ressembler à de l'arabe.

Le problème, c'est qu'une journaliste de CNN a cru que c'était un vrai et a commencé une mini enquête. La chaîne a ensuite diffusé un court segment sur le sujet, avec une introduction très sérieuse par la présentatrice: «Il y avait quelque chose de perturbant à la Gay Pride de Londres...»


La journaliste Lucy Pawle, qui a repéré le drapeau, explique qu'elle traversait la rue quand elle a vu «un homme très distinct du reste de la foule, habillé en noir et blanc alors que tout le monde portait des couleurs vives.»

Ce qui est étrange dans le récit de la journaliste, c'est qu'elle s'inquiète de la présence du drapeau tout en précisant bien que le drapeau a l'air complètement faux:

«Il tenait ce qui semble être une mauvaise imitation du drapeau de l'Etat islamique, mais clairement une tentative d'imiter le drapeau de l'Etat islamique. Si vous regardez le drapeau de près, ce n'est clairement pas de l'arabe. On dirait plutôt du charabia, mais c'est distinctement un drapeau de l'EI.»

C'est alors qu'elle a commencé son investigation de courte durée:

«J'ai été voir un organisateur de l'événement, qui a dit qu'il ne savait pas de quoi il s'agissait. J'ai aussi parlé à des policiers qui étaient dans les parages, mais ils n'étaient pas au courant.»

Pour le segment, CNN a aussi fait appel à Peter Bergen, un analyste spécialisé dans les questions de sécurité. Mais malheureusement, son intervention n'est plus disponible en ligne.

Peu après cette interview, la vérité a éclaté sur Twitter: ce qui ressemblait à du charabia était en fait des dessins de godemichets et de plugs anals. Lucy Pawle a rapidement retweeté la vérité, et CNN n'a pour l'instant pas fait de commentaire officiel sur cette erreur.

«Les signes sur le drapeau, ce n'est pas de l'arabe, c'est des godemichets.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte