Monde / Égalités

A la Gay Pride de Londres, un faux drapeau de Daech couvert de sex toys inquiète une journaliste de CNN

Temps de lecture : 2 min

Un plaisantin s'est amusé à défiler à la Gay Pride de Londres, samedi 27 juin, avec une parodie de drapeau de Daech, une façon de protester contre les assassinats et tortures d'homosexuels dans les zones contrôlées par l'Etat islamique. Le design noir et blanc est à peu près le même que le drapeau authentique, mais à la place de la première partie de la Chahada, la profession de foi islamique, il y a plusieurs dessins de sex toys censés ressembler à de l'arabe.

Le problème, c'est qu'une journaliste de CNN a cru que c'était un vrai et a commencé une mini enquête. La chaîne a ensuite diffusé un court segment sur le sujet, avec une introduction très sérieuse par la présentatrice: «Il y avait quelque chose de perturbant à la Gay Pride de Londres...»


La journaliste Lucy Pawle, qui a repéré le drapeau, explique qu'elle traversait la rue quand elle a vu «un homme très distinct du reste de la foule, habillé en noir et blanc alors que tout le monde portait des couleurs vives.»

Ce qui est étrange dans le récit de la journaliste, c'est qu'elle s'inquiète de la présence du drapeau tout en précisant bien que le drapeau a l'air complètement faux:

«Il tenait ce qui semble être une mauvaise imitation du drapeau de l'Etat islamique, mais clairement une tentative d'imiter le drapeau de l'Etat islamique. Si vous regardez le drapeau de près, ce n'est clairement pas de l'arabe. On dirait plutôt du charabia, mais c'est distinctement un drapeau de l'EI.»

C'est alors qu'elle a commencé son investigation de courte durée:

«J'ai été voir un organisateur de l'événement, qui a dit qu'il ne savait pas de quoi il s'agissait. J'ai aussi parlé à des policiers qui étaient dans les parages, mais ils n'étaient pas au courant.»

Pour le segment, CNN a aussi fait appel à Peter Bergen, un analyste spécialisé dans les questions de sécurité. Mais malheureusement, son intervention n'est plus disponible en ligne.

Peu après cette interview, la vérité a éclaté sur Twitter: ce qui ressemblait à du charabia était en fait des dessins de godemichets et de plugs anals. Lucy Pawle a rapidement retweeté la vérité, et CNN n'a pour l'instant pas fait de commentaire officiel sur cette erreur.

«Les signes sur le drapeau, ce n'est pas de l'arabe, c'est des godemichets.»

Newsletters

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Ekifire», la vie de la communauté LGBT+ dans trois pays d'Afrique

«Un jour, j'ai lu une citation qui m'a beaucoup marqué, raconte Frédéric Noy. Elle disait que les Occidentaux ne s'intéressaient à l'Afrique qu'à travers les gens qui meurent et non ceux qui vivent. Ça m'a donné envie de découvrir...

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

À quoi ressemblait vraiment l'Angleterre à l'époque de «La Chronique des Bridgerton»?

La série de Netflix est un portrait romancé du pays pendant la Régence.

La communauté juive du Royaume-Uni utilise le jour de l'Holocauste pour dénoncer la persécution des Ouïghours

La communauté juive du Royaume-Uni utilise le jour de l'Holocauste pour dénoncer la persécution des Ouïghours

Pour eux, il y a des similitudes entre ce qu’il se passerait en Chine et ce qui est arrivé dans l’Allemagne nazie dans les années 1930-1940.

Newsletters