Partager cet article

Attentats du 26 juin: l'Etat islamique avait appelé à des attaques pendant le Ramadan

Sur le site de l'attaque de Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin 2015. REUTERS/Emmanuel Foudrot.

Sur le site de l'attaque de Saint-Quentin-Fallavier, le 26 juin 2015. REUTERS/Emmanuel Foudrot.

Ce vendredi 26 juin, le New York Times a envoyé une alerte sur smartphone où l'on pouvait lire: «Des attentats terroristes sur trois continents tuent des douzaines de personnes».

CNN a fait le même résumé dans un tweet un peu plus tard:

Trois attentats distincts ont en effet coûté la vie à au moins 41 personnes à Koweït City, Sousse (Tunisie) et Saint-Quentin-Fallavier (France).

On ne sait pas encore si ces attaques ont toutes un lien avec un groupe terroriste, et si oui lequel. Le New York Times explique que des «hauts responsables du renseignement et du contre-terrorisme américain se pressaient pour savoir s'il existait des liens entre les attentats, et si oui quels étaient-ils», afin de déterminer ensuite si l'Etat islamique les avait «commandités, coordonnés ou inspirés».

Reuters rappelait mercredi que Daesh a exhorté ses fidèles à intensifier les attaques contre les chrétiens et les musulmans qui se battent au sein de la coalition menée par les Etats-Unis:

«Dans un message audio, le porte-parole Abou Mohammed al-Adnani a appelé les djihadistes à transformer le saint mois du Ramadan –qui a commencé la semaine dernière– en un "désastre pour les infidèles... chiites et musulmans apostats".»

Il a également promis «des récompenses pour ceux qui commettent des attaques pendant le Ramadan et qui "en font un mois de feu pour les mécréants"», rappelait en début d'après-midi Rukmini Callimachi, une des correspondantes du New York Times qui travaille sur al-Qaida et l'Etat islamique.

Charlie Winter, un chercheur britannique, a également ressorti trois extraits du discours d'al-Adnani. 

Le dirigeant de l'EI y estime qu'aucun «acte de dévouement n'est égal au djihad. Le djihad pendant le Ramadan n'a pas d'équivalent avec le djihad lors des autres mois»:

«Allah pourrait décupler la récompense du martyr pendant le Ramadan comparé aux autres mois.»

Pour rappel, comme l'explique Le Monde dans son live, «le meurtre est interdit par le Coran, et pas uniquement en période de ramadan. Par exemple, la sourate "Les animaux" (VI-151) dit: "Eloignez-vous des péchés abominables, apparents ou cachés. Ne tuez personne injustement. Dieu vous l’a interdit"»:

«Reste que l'interprétation des texte religieux permet à certains extrémistes de cautionner des actes de violence.»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte