Partager cet article

La France n'avait pas connu trois attentats aussi rapprochés depuis 1995

Vue des scènes des fusillades à Paris, le 13 novembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

Vue des scènes des fusillades à Paris, le 13 novembre 2015. REUTERS/Philippe Wojazer

Plusieurs fusillades meurtrières ont eu lieu à Paris ce vendredi 13 novembre, faisant au moins 39 morts selon la préfecture de police.

Dix mois après les attaques contre la rédaction de Charlie Hebdo, à la porte de Montrouge et contre l'Hyper Cacher, et cinq mois après l'attaque du 26 juin contre un site industriel de l'entreprise Air Products à Saint-Quentin-Fallavier (Isère) qui avait fait un mort et plusieurs blessés, la France se trouve de nouveau face à des attentats. «Le plan multi-attentats a été déclenché» selon le ministère de l'Intérieur.

C'est la première fois depuis 1995 que la France est frappée par trois attentats meurtriers la même année.

En 1995, entre juillet et octobre, 8 attentats dont 2 tentatives ratées avaient eu lieu en France:

  • Le 25 juillet à la gare Saint-Michel de Paris, une bouteille de gaz remplie d'écrous explose dans le RER à la gare Saint-Michel, faisant 8 morts et 200 blessés.
  • Le 17 août, une bombe remplie de clous cachée dans une poubelle près de la place de l'Etoile à Paris explose, faisant 11 blessés.
  • Le 26 août à Cailloux-sur-Fontaines (69), une bombe qui devait exploser au passage d'un TGV est découverte sur la ligne TGV Sud-Est.
  • Le 3 septembre au marché Richard-Lenoir de Paris, une cocotte-minute remplie de projectiles fait quatre blessés.
  • Le 4 septembre, une bouteille de gaz est désamorcée dans une sanisette pace Charles-Valin à Paris.
  • Le 7 septembre, une voiture piégée explose à quelques mètres d'une école juive de Villeurbanne, faisant 14 blessés.
  • Le 6 octobre, jour de l'enterrement de Khaled Kelkal, une bouteille de gaz remplie de clous explose à proximité de l'avenue d'Italie, faisant 12 blessés.
  • Le 17 octobre, une bombe explose dans une rame du RER C, faisant 26 blessés.


Avant les attentats du 7 au 9 janvier dernier, la France n'avait plus connu d'attaque à vocation terroriste depuis près de trois ans et les attaques menées à Montauban et Toulouse par Mohammed Merah, qui avaient fait sept morts.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte