Partager cet article

On peut perdre la vue avec un peu de boue dans l'œil

Bassins de boue Phil Whitehouse via Flickr CC License by

Bassins de boue Phil Whitehouse via Flickr CC License by

C'est ce qui est arrivé à une Texane après une «mud run» à Dallas. Explication.

«Ouh! La gadoue, la gadoue, la gadoue», susurrait, languide, Jane Birkin. Voilà un refrain que Brittany Williams ne reprendra pas, ou en tout cas sans enthousiasme. Après une course dans la boue à Dallas (ou mud run), la Texane a perdu la vue à son œil gauche, raconte-t-elle à l’antenne de la chaîne CBS.

«Mon œil a commencé à me faire mal, comme si j’avais encore de la boue ou un débris quelconque à l’intérieur. Quand j’ai rouvert l’œil, tout était blanc. La pièce était toute blanche. Ça a tout simplement fait fondre mon œil.»

Un traitement est possible mais cette mère de deux enfants a un souci: elle n’a pas renouvelé son assurance santé et les spécialistes ne se précipitent pas pour s’occuper de son cas. Elle doit d’ores et déjà 100.000 dollars en ordonnance. Pour remédier à la situation, sa famille a lancé un appel au don via Internet. Le succès se fait attendre cependant. La page n’a récolté, pour l’heure, que 11.570 dollars.

Brittany Williams tente de demeurer philosophe :

«Même si les gens passent par des moments horribles, j’essaye pour ma part d’en tirer le meilleur. Il n’y a aucun intérêt à rester assise et à bouder, parce que ça ne servira qu’à rendre le restant de mes jours pitoyable.»

Bactérie mangeuse de chair

Ce qui lui est arrivé n’est pas si improbable, bien que le cas soit rare. Un post de ce blog du Washington Post explique la situation: un élément présent dans la boue a probablement écorché son œil avant qu’une bactérie mangeuse de chair ne s’infiltre dans l’espace ainsi libéré pour y semer la désolation dans sa cornée. 

Elle a alors contracté une fasciite nécrosante, une infection qui peut provenir de différentes bactéries comme l’E. coli. Une fois dans le corps, la bactérie se coule dans le sang de sa victime puis se diffuse dans l’organisme. Elle ne se préoccupe pas seulement de neutraliser les yeux, elle peut, à terme, détériorer la peau, brûler les graisses, et s’en prendre aux tissus musculaires. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte