Sciences

Une nouvelle partie du corps humain découverte dans le cerveau par un Français, Antoine Louveau

Temps de lecture : 2 min

/
Brain Allan Ajifo via Flickr CC License by

C’est une découverte d’importance, et elle vient d'un Français, cocorico: une nouvelle partie du corps humain vient d’être découverte par Antoine Louveau, post-doctorant à l’université de Virginie, selon le site mental floss. Non, il ne s’agit pas d’un nouveau doigt ou d’un morceau d’oreille qu’on aurait manqué, évidemment, mais d’une partie invisible: un vaisseau lymphatique irrigant le cerveau, alors qu’on pensait jusque là qu’il n’y en avait pas à cet endroit.

Les vaisseaux étaient si bien cachés, qu’ils avaient échappé à toutes les dissections anatomiques réalisées jusque là… La découverte, publiée dans la revue Nature, a bouleversé la communauté scientifique. Elle a été permise grâce à une nouvelle méthode de dissection, mise au point par le chercheur, alors qu’il observait des méninges de souris.

Espoir pour les maladies neurodégénératives

Jusqu’alors, les scientifiques avaient toujours eu du mal à comprendre comment se produisaient les inflammations dans le cerveau. Lors d’une inflammation du corps les molécules pathogènes sont typiquement acheminées via les cellules lymphatiques. Mais comment ces cellules accèdent-elles ensuite au système nerveux central? Ce vaisseau lymphatique pourrait bien être le chaînon manquant de l’explication.

Cette recherche apporte aussi de nouveaux éléments pour comprendre les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques, qui impliquent l'accumulation massive de protéines dans le cerveau. Il n'est pas interdit de penser qu'elles pourraient provenir d’une mauvaise évacuation par les vaisseaux lymphatiques…

Slate.fr

Newsletters

Un robot a réalisé l’impossible: construire un meuble Ikea sans devenir fou

Un robot a réalisé l’impossible: construire un meuble Ikea sans devenir fou

Les robots viennent de franchir une nouvelle étape dans la conquête de la planète.

L'animal le plus long du monde viendra-t-il à bout des cafards?

L'animal le plus long du monde viendra-t-il à bout des cafards?

Le mucus du ver lacet contient une toxine mortelle pour le plus résistant des nuisibles.

«Je ne ressens ni le besoin d’être en couple, ni de sexe. Par contre, j’ai envie d’affection»

«Je ne ressens ni le besoin d’être en couple, ni de sexe. Par contre, j’ai envie d’affection»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Mila, une femme qui se dit peu intéressée par les relations sexuelles, mais qui aimerait néanmoins être câlinée.

Newsletters