Sciences

Une nouvelle partie du corps humain découverte dans le cerveau par un Français, Antoine Louveau

Temps de lecture : 2 min

Brain Allan Ajifo via Flickr CC License by
Brain Allan Ajifo via Flickr CC License by

C’est une découverte d’importance, et elle vient d'un Français, cocorico: une nouvelle partie du corps humain vient d’être découverte par Antoine Louveau, post-doctorant à l’université de Virginie, selon le site mental floss. Non, il ne s’agit pas d’un nouveau doigt ou d’un morceau d’oreille qu’on aurait manqué, évidemment, mais d’une partie invisible: un vaisseau lymphatique irrigant le cerveau, alors qu’on pensait jusque là qu’il n’y en avait pas à cet endroit.

Les vaisseaux étaient si bien cachés, qu’ils avaient échappé à toutes les dissections anatomiques réalisées jusque là… La découverte, publiée dans la revue Nature, a bouleversé la communauté scientifique. Elle a été permise grâce à une nouvelle méthode de dissection, mise au point par le chercheur, alors qu’il observait des méninges de souris.

Espoir pour les maladies neurodégénératives

Jusqu’alors, les scientifiques avaient toujours eu du mal à comprendre comment se produisaient les inflammations dans le cerveau. Lors d’une inflammation du corps les molécules pathogènes sont typiquement acheminées via les cellules lymphatiques. Mais comment ces cellules accèdent-elles ensuite au système nerveux central? Ce vaisseau lymphatique pourrait bien être le chaînon manquant de l’explication.

Cette recherche apporte aussi de nouveaux éléments pour comprendre les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou la sclérose en plaques, qui impliquent l'accumulation massive de protéines dans le cerveau. Il n'est pas interdit de penser qu'elles pourraient provenir d’une mauvaise évacuation par les vaisseaux lymphatiques…

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi 22°C n'est pas la température idéale

Pourquoi 22°C n'est pas la température idéale

Cessez de vouloir absolument vivre dans une pièce où il fait 22°C. Cette température ne vous rendra pas plus productif, pire, elle augmenterait l'émission de gaz à effet de serre.

Les animaux domestiques peuvent eux aussi donner leur sang

Les animaux domestiques peuvent eux aussi donner leur sang

La plupart des propriétaires n'ont jamais entendu parler de cette possibilité, qui permet pourtant de sauver des vies.

Pour lutter contre le réchauffement climatique, commencez par en parler à votre entourage

Pour lutter contre le réchauffement climatique, commencez par en parler à votre entourage

Les discussions avec nos proches pourraient enrayer le climatoscepticisme.

Newsletters