Parents & enfants / Santé / Sciences

Des collégiens anglais inventent un préservatif qui détecte les infections sexuellement transmissibles

Temps de lecture : 2 min

Le préservatif change de couleur au contact de certaines bactéries. Un pas salutaire vers une meilleure politique de détection?

Un drapeau de préservatifs aux Pays-Bas | Ricardo Liberato via Flickr CC License by CC
Un drapeau de préservatifs aux Pays-Bas | Ricardo Liberato via Flickr CC License by CC

Trois collégiens anglais ont été distingué lors d'un concours de design pour avoir créé un préservatif intelligent qui change de couleur quand il détecte une infection sexuellement transmissible, rapporte The Independent.

Sur le latex du préservatif, les trois élèves ont ajouté des molécules qui s'accrochent aux bactéries de plusieurs infections sexuellement transmissibles, induisant de la fluorescence et un léger changement de couleur. Selon les prévisions des collégiens, le préservatif deviendra vert pour la chlamydia, jaune pour l'herpès, violet pour le papillomavirus et bleu pour la syphilis. Utiliser ce préservatif intelligent risque d'être un peu gênant pour les couples, mais les trois collégiens pensent que cette transparence permettra de réduire les taux d'infection.

Une idée bientôt brevetée

Les jeunes inventeurs –Daanyaal Ali, Muaz Nawaz et Chirag Shahqui –ont entre 13 et 14 ans, et dédient leur découverte à la «nouvelle génération».

«Nous voulions faire quelque chose qui permette de détecter les IST très facilement, pour que les gens puissent se tester tranquillement à la maison, sans avoir à aller chez le docteur», ont-ils expliqué.

Pour ce préservatif intelligent, les collégiens ont remporté le premier prix santé des TeenTech Awards, ce qui leur donne droit à 1.000 livres (1.400 euros) et un voyage à Buckingham Palace.

Ils ont aussi fait preuve d'ingéniosité en ce qui concerne le nom de leur gadget, qui s'appelle S.T. EYE, un jeu de mots sur STI (infections sexuellement transmissibles, en anglais). Leur invention est pour l'instant un concept dont le design final n'a pas été réalisé, mais les idées gagnantes du concours TeenTech finissent souvent par être brevetées.

Slate.fr

Newsletters

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Se souvenir de moments heureux réduirait les risques de dépression chez les ados

Les scientifiques appellent ce phénomène la résilience.

Newsletters