Partager cet article

Voici le manifeste raciste attribué à Dylann Roof trouvé sur Internet

Dylann Storm Roof le 19 juin 2015 REUTERS/POOL

Dylann Storm Roof le 19 juin 2015 REUTERS/POOL

Qui explique pourquoi l'auteur du crime raciste dit avoir choisi Charleston.

Un site Internet contenant un manifeste de suprématiste blanc a été déniché, contenant des dizaines de photos de Dylann Storm Roof, le suspect qui a avoué avoir tué neuf personnes dans une Eglise noire de Charleston, mercredi 17 juin. Sur les photos: des armes, un drapeau américain qu'il brûle, ou encore ses visites sur des tombes de confédérés.

Le texte contient des passages séparés sur les noirs, les juifs, les hispaniques, les est-asiatiques, le patriotisme, et finalement une «explication». Il distingue les différents groupes mentionnés en précisant au passage sur les noirs que c'est «le groupe qui présente le plus gros problème pour les Américains».

 

Le New York Times, qui rapporte la nouvelle comme La Reppublica ou encore le Daily Beast, précise: 

«Il n'est pas évident de savoir qui a écrit le texte, ni qui a pris les photos»

Le nom de domaine a été enregistré en février 2015 sous le nom de Dylan Roof.

A la fin du texte néanmoins, il précise:

«Je n'ai pas le choix. Je ne suis pas en position, tout seul, d'aller dans le ghetto et de combattre. J'ai choisi Charleston parce que c'est la ville la plus historique de mon Etat, et avait à une époque le ratio le plus élevé de noirs par rapport aux blancs, dans le pays. Nous n'avons pas de skinheads, pas de vrai KKK, personne qui ne fasse rien à part parler sur Internet. Hé bien quelqu'un doit avoir le courage d'agir dans le vrai monde, et il me semble que ce quelqu'un c'est moi».

De manière très étonnante, le manifeste cite le film American History X, qui raconte pourtant l'histoire de la rédemption d'un suprémaciste blanc, qui a compris ses crimes en prison, et une fois sorti tente d'extraire son petit frère de leur milieu raciste.r le site Last Rhodesian, on peut lire ainsi: 

«Pour citer un film: "Je vois toutes ces choses se passer, et je ne vois personne y changer quoi que ce soit. Et ça me met en colère.». Pour citer mon film préféré: "Même si ma vie vaut moins qu'un grain de poussière, je veux l'utiliser pour le bien de la société"»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte