Sports

[VIDÉO] Quatre joueuses norvégiennes s'amusent des stéréotypes sur le foot féminin

Temps de lecture : 2 min

La télévision publique norvégienne a posté sur YouTube une vidéo où quatre joueuses affirment avec humour qu'elles sont nulles au foot.

La télévision publique norvégienne a posté sur YouTube cette courte vidéo où quatre joueuses norvégiennes –Ingrid Hjelmseth, Trine Rønning, Emilie Haavi et Cathrine Dekkerhus admettent enfin qu'elles sont nulles au foot et qu'elles n'y comprennent rien. Enfin presque.

Comme le raconte SoFoot, dans ce grand moment d'autodérision, tous les stéréotypes y passent: le foot féminin, c'est nul, coordination zéro, terrains trop grands, gardiens en bois, homosexualité et joueuses qui ne connaissent pas la règle du hors-jeu...

Avec en prime nos confessions préférées:

«Mon record, c'est 25 jongles. Avec un ballon de baudruche.»

«Le hors-jeu, c'est que l'on ne peut pas recevoir le ballon derrière... non, devant... attendez. [...] Si je cours d'abord et que je reçois le ballon ensuite... il y a hors-jeu, non? »

«Mes coéquipières sont tombées amoureuses de moi. J'ai paniqué et j'ai dû changer d'équipe. [...] Des lesbiennes partout. Ça grouille.»

«Le but est juste beaucoup trop grand. On devrait être deux.

Voire trois?

Oui.»

Newsletters

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

Une pratique régulière de cette activité physique pourrait fortifier le cartilage.

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

Parfois délaissé·es par leur inspection, ces enseignant·es ont souvent dû improviser pour faire évoluer leurs pratiques. En attendant des jours meilleurs.

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

[Épisode 4] ​​​​​​​Boosté depuis le déconfinement, le vélo revient à la mode. Cet été, c'est à bicyclette que de nombreux et nombreuses Françaises ont décidé de découvrir un bout du monde à leur rythme.

Newsletters