Tech & internet

Vous pouvez regarder des vidéos de chats au travail (mais pas trop)

Temps de lecture : 2 min

Une étude montre que les vidéos de chats rendent heureux mais freinent votre productivité au travail.

Persian cat | kitty.green66 via FlickrCC License by
Persian cat | kitty.green66 via FlickrCC License by

Il est 11h30, vous avez déjà faim, votre matinée au travail a été plutôt morose et vous avez encore de nombreux emails à envoyer avant la pause déjeuner. C’est ce moment précis que choisit votre collègue pour vous envoyer par tchat ce dont vous aviez désespérément besoin: une vidéo de chats.

D’un coup, vous vous sentez mieux, la journée est belle. Mais comment de simples chatons peuvent avoir autant d'effet? Slate.fr vous avait expliqué il y a quelques semaines que c’était notamment dû au «pédomorphisme», c’est-à-dire la recherche des traits juvéniles chez l’enfant. Seul problème, vous venez de perdre 15 minutes car vous avez cliqué sur d’autres vidéos encore plus mignonnes, encore plus drôles.

C’est pour expliquer ce phénomène qu’une professeur assistante de l’université d’Indiana a décidé d’aller plus loin en s’intéressant aux vidéos de chats dans une nouvelle étude intitulée «Régulation de l’émotion, procrastination et vidéos de chats en ligne: qui regarde les chats d’Internet, pourquoi, et pour quel effet».

Décompression thérapeutique

«La recherche n’a pas encore pris au sérieux ce phénomène de la culture populaire qui prend ses racines sur les réseaux sociaux», explique Jessica Gall Myrick. les résultats de son étude montre qu'il «est possible que regarder des vidéos de chats en ligne améliore l’humeur, mais cette activité peut aussi engendrer des effets négatifs liés à l’usage d’Internet pour procrastiner».

En gros, les chats vous rendent heureux et fainéants à la fois. Pour mesurer ces effets, elle a demandé à 7.000 personnes de remplir un questionnaire en ligne sur leur rapport aux vidéos de chats. En moyenne, explique le Washington Post, les personnes interrogées regardent des vidéos de chats deux à trois fois par semaine, que ce soit sur YouTube, Buzzfeed ou Facebook. La probabilité qu’une personne en regarde augmente si elle-même possède ou a possédé un chat, si elle est timide ou si elle passe beaucoup de temps en ligne.

La probabilité de regarder une vidéo de chat augmente si vous possédez ou avez possédé un chat, si vous êtes timide ou passez beaucoup de temps en ligne

«Les gens ont rapporté se sentir plus énergiques, plus heureux et moins stressés après avoir vu une vidéo de chat, même s’ils se sentaient coupables parce qu’ils étaient censés faire autre chose», note le journal. La chercheuse, de son côté, va plus loin en évoquant des effets thérapeutiques:

«Ces résultats promeuvent l’idée que regarder des chats sur Internet peut fonctionner comme une forme de thérapie à base d’animaux de compagnie et/ou de moyen de décompression pour les internautes.»

Les vidéos de félins vous aideraient donc à vous sentir mieux, que ce soit au travail ou ailleurs. À condition de ne pas en abuser. Voici donc une dernière vidéo... pour la route.

Slate.fr

Newsletters

Google peut-il aider à réduire le taux de suicide chez les jeunes LGBT+?

Google peut-il aider à réduire le taux de suicide chez les jeunes LGBT+?

La firme américaine est en train de développer des outils dans ce but.

Ce robot bat les pros au poker, et c'est une révolution en matière d'IA

Ce robot bat les pros au poker, et c'est une révolution en matière d'IA

Encore un joli coup pour Facebook.

Le projet Libra peut-il modifier l'ordre monétaire mondial?

Le projet Libra peut-il modifier l'ordre monétaire mondial?

L'arrivée du réseau social dans le jeu monétaire virtuel fait du bruit. Tandis que des démocrates américains demandent à Facebook de ralentir la mise en route du projet, d'autres s'impatientent.

Newsletters