Partager cet article

Au Nigeria, les nouveaux élus du Parlement vont recevoir 38 millions d'euros pour s'acheter des vêtements

Les parlementaires nigérians sont bien (trop) payés | Ian Barbour via Flickr CC License by

Les parlementaires nigérians sont bien (trop) payés | Ian Barbour via Flickr CC License by

Les contribuables nigérians souhaiteraient une diminution du salaire de leurs élus, qui reçoivent un salaire démesuré par rapport à l’ensemble de la population et, en sus, des primes pour remplir leur garde-robe.

Les parlementaires nigérians sont parmi les mieux payés du monde. Leur salaire annuel est d'environ 31 millions de naira, soit 12.000 euros par mois, ce qui est plus que les députés français, et ce, dans un pays où le salaire minimum mensuel est de 80 euros. 

En plus de cet argent, les nouveaux députés et sénateurs, qui viennent d'être élus en avril, vont recevoir des primes pour les aider à s'acheter une garde-robe, des meubles, un logement et une voiture, rapporte le site Quartz Africa.

Pour les quatre ans de mandat, l'indemnité vêtement des membres de l'assemblée nationale du Nigeria revient à 1.625 euros par mois, et 2.000 euros pour les sénateurs. Or, comme le Parlement est composé de 109 sénateurs et 360 élus à l'Assemblée, la facture est très élevée pour les contribuables.

Mouvement citoyen

Depuis les élections d'avril, la start-up BudgIT a lancé la campagne #OpenNASS (NASS pour «National Assembly», c’est-à-dire le Parlement bicaméral) afin de demander que les parlementaires soient moins payés et que le budget soit plus transparent. Fondée en 2011, cette organisation vient de recevoir des fonds de l'Omidyar Network, le fonds d'investissement du fondateur d'eBay.

Comme le note Quartz, ce mouvement semble arriver au bon moment, dans la mesure où le nouveau président, Muhammadu Buhari, est réputé pour ne pas être dépensier. Il sera d'ailleurs beaucoup moins payé que les députés (environ 5.000 euros par mois).

Ces frais de garde-robe ont été beaucoup critiqués sur Twitter, et certains ont même calculé que la somme en question pourrait permettre de rémunérer pendant un mois 500.000 fonctionnaires payés au salaire minimum.

 

«Les 9 milliards de nairas des 469 membres du Parlement paieraient le salaire de 500.000 fonctionnaires rémunérés au salaire minimum de 18.000 nairas.»

Sur Twitter, le nouveau président du Sénat a même manifesté son soutien pour cette campagne.

 

«Durant les récentes élections, les Nigérians ont demandé plus de responsabilité et de transparence à tous les niveaux. Je soutiens #OpenNASS.»

Ce type de mouvement citoyen peut avoir des effets positifs. Au Kenya en 2013, des manifestations avaient forcé les parlementaires à faire baisser leur salaire, alors qu'ils demandaient une augmentation. 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte