Parents & enfants / LGBTQ / Égalités

Les enfants ont tout compris à Caitlyn Jenner

Temps de lecture : 2 min

Bruce Jenner est devenu une femme. D'ailleurs, il ne convient même plus d'utiliser le prénom Bruce quand on parle d'elle, comme le martèle l’organisation GLAAD, qui milite pour les droits des homosexuels. Toutes les manières d'évoquer Caitlyn Jenner avaient été évoquées, y compris les plus bourrines et malveillantes, mais on n'avait pas encore entendu la voix d'enfants sur le sujet. C'est désormais chose faite.

Le site internet SheKnows a eu l'idée de soumettre à un groupe d'enfants l'histoire de Caitlyn Jenner, photos à l'appui. Comme souvent, et à l'image des séquences dans lesquelles des enfants réagissent au mariage homosexuel, leurs réactions sont déconcertantes de bienveillance et de finesse.

La vidéo se déroule en plusieurs parties. D'abord, les enfants observent une photo de Caitlyn Jenner quand elle était un homme et lors d'une performance sportive, puis une photo d'elle aujourd'hui.

La première photo entraîne surtout des commentaires sur le physique: «Il court», «Il a des bras très musclés». De Caitlyn en femme, les enfants disent qu'elle a l'air «heureuse», «sûre d'elle», qu'il s'agit «d'une personne qui contrôle sa vie», sans savoir à ce moment là qu'il s'agit de la même personne. S'ils paraissent surpris quand on leur annonce que l'homme de la première photo est devenu la femme de la seconde, l'étonnement laisse rapidement place à des commentaires posés et extrêmement empathiques: «Celle qu'elle veut devenir, c'est ce qu'elle doit devenir.» Notons d'ailleurs la facilité avec laquelle la fillette, de 11 ans tout au plus, emploie d'emblée le «elle».

Puis le journaliste montre aux enfants les tweets de personnes ayant manifesté leur sympathie pour Caitlyn Jenner, avant de leur montrer les tweets parfois orduriers de personnes qui sont allées jusqu'à dire qu'elle est «malade».

Là aussi, les enfants font preuve d'un discernement désarmant. Ainsi, à propos des messages cruels à l'égard de Caitlyn, une fillette déclare:

«Ces gens-là ont l'air totalement dépassés. Ils sont genre "Oh mon dieu, cette personne a fait un tel pas dans sa vie". Et ils ne comprennent pas ce que ça fait d'être ce que tu as envie d'être.»

Même analyse de la part d'un petit garçon qui s'interroge: «C'est important d'être toi-même, parce que si tu ne l'es pas, alors qui es-tu?»

Difficile de ne pas se laisser aller à un commentaire franchement mièvre, mais cette vidéo est extrêmement réconfortante et ces enfants redonnent foi en l'avenir. Au moins le temps de la séquence.

Slate.fr

Newsletters

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Mère célibataire, héroïne (éphémère) des ronds-points

Les mobilisations ont remis sur le devant de la scène médiatique les problématiques économiques et sociales des femmes élevant seules leurs enfants. Tant mieux.

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

Blâmer les ados pour le temps passé devant leurs écrans n’est pas la solution

On ne peut pas attendre des enfants qu'ils aient la capacité innée à résister à des manipulations cognitives aussi finement pensées.

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

Lou, l'héroïne qui grandit entre les cases

À l’occasion de la sortie du huitième tome de la série, l’auteur Julien Neel revient sur la conception de sa BD culte. Papier réalisé par un journaliste de 43 ans et une jeune pousse de 10 ans.

Newsletters