Tech & internet

Vos voitures peuvent déjà être hackées

Temps de lecture : 2 min

Les failles de sécurité ne concernent pas seulement vos ordinateurs mais aussi les voitures, de plus en plus connectées.

Système de sécurité | MIKI Yoshihito via Flickr CC License by
Système de sécurité | MIKI Yoshihito via Flickr CC License by

«Pas besoin de voiture autonome pour être hacké.» Tel est le constat préoccupant d’Alexandar Moiseev, directeur général de la branche Europe de Kaspersky, société spécialisée dans la sécurité des systèmes d’information, qui exprimait ses craintes au site Trusted Reviews. Pour lui, la menace est déjà présente.

«Il y a déjà eu des failles de sécurité concernant les voitures. Le problème, c’est que la sécurité informatique n’est jamais intégrée dans la conception des voitures. C’est comme si l’on vivait dans une maison sans toit et que l’on craignait pour sa sécurité. Mettre des barreaux aux fenêtres n’aidera en rien.»

Micro dans l’habitacle

Il donne l’exemple de deux éléments qui n’ont l’air de rien mais qui ont peut-être déjà donné lieu à des intrusions malveillantes: le système de parking entièrement automatisé et les micros encastrés. Le premier permet de tourner le volant, utiliser les freins, l’accélérateur… Bref, de conduire à votre place. Or ce logiciel est facilement accessible et donc modifiable par des personnes mal intentionnées.

Quant au second, il peut porter atteinte à la vie privée du conducteur: évoquer des informations confidentielles lors de rendez-vous ayant lieu dans des pièces sécurisées n’a plus de sens quand quelqu’un peut avoir accès à ce que vous dites dans l’habitacle.

Le spécialiste dit ne pas vouloir capitaliser sur la peur des acheteurs pour vendre dès aujourd’hui des solutions informatiques corrigeant ces failles, car «la vitesse de développement des malwares est bien trop rapide» et tout produit deviendrait «obsolète en moins d’une heure». Kazpersky préfère raisonner sur le long terme et établir des partenariats avec des constructeurs automobiles pour concevoir à partir de zéro la cybersécurité des prochaines voitures autonomes.

Slate.fr

Newsletters

Une new-yorkaise utilise Tinder pour piéger des hommes dans un genre de Hunger Games

Une new-yorkaise utilise Tinder pour piéger des hommes dans un genre de Hunger Games

Et certains ont joué le jeu.

Non, Netflix ne compte pas diffuser de publicité entre deux épisodes

Non, Netflix ne compte pas diffuser de publicité entre deux épisodes

De nombreux spectateurs se sont plaints de la présence de spots.

Lutte contre l’addiction au smartphone: pourquoi l’approche d’Android pourrait être la meilleure à ce jour

Lutte contre l’addiction au smartphone: pourquoi l’approche d’Android pourrait être la meilleure à ce jour

Utiliser moins et mieux son smartphone, c'est ce que promettent Apple et Android avec de nouvelles applications dédiées à la mesure de notre temps passé à lorgner des pixels au bout de notre pouce. Et c'est Google qui s'en sort le mieux.

Newsletters