Partager cet article

Un algorithme pour juger de la créativité d'une œuvre

Combat de tigre et de buffle | Le Douanier Rousseau via Wikimedia CC License by

Combat de tigre et de buffle | Le Douanier Rousseau via Wikimedia CC License by

Des scientifiques ont mis au point un algorithme capable d’évaluer le caractère innovant et chef de file d’œuvres d’art.

Vous aviez toujours rêvé de savoir qui, du Déjeuner sur l’herbe de Manet au Radeau de la Méduse de Géricault, était le plus inventif? Qui du Baiser de Rodin ou de l’urinoir de Duchamp était le plus original? L’algorithme de Ahmed Elgammal et Babak Saleh de l’université Rutgers dans le New Jersey prétend vous répondre, annonce Technology Review.

L’opération, décrite dans l’étude, comprend deux étapes. Tout d’abord, le tableau ou la sculpture est identifié et analysé par une machine informatisée. Ensuite, l’image est renvoyée à deux bases de données qui comprennent à elles deux 62.000 œuvres. Mais pour pouvoir comparer l’objet choisi à ses semblables parmi les données, il faut dans un premier temps pouvoir le décomposer.

2.600 catégories

La machine repère et dissocie les différents éléments qui façonnent la sculpture ou structurent le tableau et les classe selon 2.600 catégories (appelées les «classèmes » en termes techniques), détaillent nos confrères de Slate.com: un des classèmes peut correspondre à une couleur, une forme, bien entendu, mais le motif définissant la catégorie peut être plus fin, comme la présence d’une étable, celle d’un cadavre, l’expression d’un visage, etc.

Velazquez, Goya et Monet figurent parmi les esthètes les plus novateurs et influents

C’est selon les occurrences de ces classèmes dans la base de données et la date de réalisation de l’œuvre que l’on jugera de la créativité de l’artiste et de l’originalité du fruit de son travail. Bien entendu, si un tableau est le premier à présenter l’utilisation particulière d’une couleur ou une figure spécifique, il gagne en inventivité. 

Demoiselles et montres molles

On peut imaginer que les montres molles d’un Dali placent une partie de son travail en bonne place. Mais il ne faut pas perdre de vue que ce critère n’est pas suffisant pour juger de la créativité de l’objet: l’élément d’un tableau sera considéré comme d’autant plus inventif qu’il aura fait école et se retrouvera dans nombres de tableaux ou de sculptures postérieures.

Quartz relève le hit-parade des artistes les plus originaux selon l’algorithme. Velazquez, Goya, Monet figurent parmi les esthètes les plus novateurs et influents. Au XXe siècle, les Demoiselles d’Avignon se détache (la pièce a le plus gros score pour la période allant de 1904 à 1911). Dans les décennies suivantes, ce sont Mondrian et Georgia O’Keefe qui se distinguent.

Les Beaux-Arts sont apparemment un terrain propice à l’expérimentation scientifique. En mars, nous vous parlions de ce robot capable d’identifier la patte d’un peintre et d’aider à l’authentification de ses œuvres.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte