Égalités / Santé

Les femmes dorment plus que les hommes (et se réveillent de moins bonne humeur)

Temps de lecture : 2 min

Des études ont montré que les femmes avaient besoin de plus de sommeil parce que leur cerveau exécute plus de tâches en même temps.

Beaverton Library Card 2 | Parker Knight via Flickr CC License by
Beaverton Library Card 2 | Parker Knight via Flickr CC License by

Les femmes dorment plus que les hommes, selon l’application Sleep Cycle, qui a rassemblé pendant dix mois des données de près de 941.000 utilisateurs, dans 47 pays différents. C’est en Indonésie que les femmes dorment le plus comparativement aux hommes, avec en moyenne 34,5 minutes de rab. Et au Japon que la différence des sexes est la plus faible, avec seulement 4,5 minutes d’écart.

Et les plus grosses marmottes du monde se trouvent en France ainsi qu’en Finlande et aux Pays-Bas. Les Françaises dorment en moyenne sept heures et vingt-six minutes, contre sept heures douze pour leurs homologues masculins.

Les États-uniennes dorment en moyenne seize minutes de plus en semaine que leurs partenaires (sept heures et onze minutes contre six heures et cinquante-cinq minutes pour les hommes) et même vingt-cinq minutes de plus dans la nuit du vendredi.

Les femmes ont besoin de plus de sommeil

Un autre aspect intéressant de l’étude concerne l’humeur matinale, que chaque utilisateur de l’application peut indiquer au réveil. Ce sont les Japonais et Japonaises, les Sud-Coréens et les Sud-Coréennes, les Singaporiens et Singaporiennes qui sont les plus mécontents au lever.

Faut-il en conclure qu’ils sont les moins «durs au mal» et les plus râleurs par nature? Non, car les Japonais sont aussi ceux qui dorment le moins (moins de six heures par nuit), ceci justifiant donc certainement cela...

La même explication s’applique d’ailleurs certainement aux femmes, qui, bien qu’elles dorment plus que les hommes en moyenne, selon les données de l’application, sortent des bras de Morphée dans un plus mauvais «mood» que leurs compagnons (sauf en Colombie, au Portugal et en Ukraine). Plusieurs études ont en effet montré que les femmes ont besoin de plus de sommeil, notamment pendant le cycle menstruel.

N’allons cependant pas en conclure que les femmes seraient moins performantes par rapport aux hommes, à cause de ce surcroît de besoin de sommeil. D’après une étude menée par des chercheurs américains de l'université Duke, en Caroline du Nord, si les femmes en ont plus besoin, c’est parce que leur cerveau exécute plus de tâches en même temps et a donc besoin de plus de repos pour récupérer de son activité. C’est donc, d’une certaine manière, le revers de leur plus grande performance...

Newsletters

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Urgences et confinement: respecter ou pas la loi sur l'IVG?

Le gouvernement garde le silence face à l'appel de soignant·es et de personnalités politiques qui s'inquiètent du risque qui pèse sur le droit à avorter pendant l'épidémie.

Migration: quand le stigmate change de camp

Migration: quand le stigmate change de camp

Le cas des Européen·nes bloqué·es ou expulsé·es de pays étrangers nous invite à réfléchir au sens profond de la liberté de circulation.

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La Hongrie veut mettre fin à la reconnaissance des personnes trans

La crise du coronavirus est décidément un bon prétexte pour le gouvernement Orbán.

Newsletters