Sciences

Avouez-le: vous adorez les robots, surtout quand vous les voyez tomber

Temps de lecture : 2 min

Même une compétition qui a pour but le développement de robots sauveteurs peut prendre une tournure comique.

Le Darpa Robotics Challenge porte exclusivement sur le développement de robots pour nous aider en situation de crise[1]. Inspirée du désastre nucléaire de Fukushima (au Japon) en 2011, la compétition teste les compétences des robots et leurs capacités en conditions de stress. Le but est de créer des robots sauveteurs qui puissent aller là où les humains ne peuvent pas se rendre.

Dimanche 7 juin, la Team Kaist de Corée du Sud a remporté avec son robot DRC-Hubo la compétition et empoché 2 millions de dollars (1,77 million d'euros). Le Tartan Rescue de Pennsylvanie est arrivé à la troisième place et a remporté 500.000 dollars (443.000 euros) avec le robot CHIMP. En tout, 23 groupes ont participé à cette compétition.

Les équipes qui ont participé ont développé de nouvelles approches sophistiquées dans des aptitudes que les robots ont du mal à acquérir, comme l'équilibre, la dextérité et la flexibilité. Ces avancées pourraient vraiment sauver des vies dans des zones sinistrées.

Chutes grotesques et hilarantes

Mais il y a aussi pas mal de robots qui sont tombés de façons assez grotesques et hilarantes.

Heureusement, IEEE Spectrum a compilé ces moments dans la meilleure vidéo que l'on pouvait espérer. Dans un communiqué, l'organisateur du DARPA Robotics Challenge, Gill Pratt avait écrit:

«On entendait des gémissements de compassion quand ces robots tombaient.»

Et, si vous n'en avez pas eu assez, regardez cette vidéo de robots en train de jouer –ou plutôt d'essayer de jouer– au foot.

1 — Note de la rédaction: l’acronyme Darpa signifie Defense Advanced Research Projects Agency, soit Agence pour les projets de recherche avancée de défense Retourner à l'article

Newsletters

Le coronavirus est une chance pour l'intelligence collective

Le coronavirus est une chance pour l'intelligence collective

Individuellement, tout le monde est démuni devant la crise du Covid-19. Un boom collaboratif mondial est en train de changer la manière dont la science se fait.

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Comment la NASA prévoit-elle une présence humaine prolongée sur la Lune?

Les États-Unis ambitionnent de revenir sur la Lune en 2024, mais des questions techniques et budgétaires pourraient compromettre la suite des opérations.

Avec le confinement, la Terre tremble moins

Avec le confinement, la Terre tremble moins

L'arrêt des activités a considérablement réduit le bruit sismique dans les villes.

Newsletters