Santé

Votre mois de naissance pourrait prédire vos problèmes de santé

Temps de lecture : 2 min

Une équipe de chercheur a analysé plus d’1,7 million de dossiers médicaux de patients. Et fêter son anniversaire en mars ou avril implique un plus grand risque cardiovasculaire.

Et si l’on pouvait prévoir les risques de maladie d’une personne rien qu’en regardant son mois de naissance? C’est ce que proposent plusieurs scientifiques de l’université de Columbia, aux États-Unis, dans une nouvelle étude publiée sur le Journal of American Medical Informatics Association et relayé par le site Medical Daily.

L’algorithme qu’ils ont mis en place indique par exemple que les gens nés en mai ont moins de risque d’avoir des maladies chroniques que ceux nés en octobre ou en novembre. Les risques cardiovasculaires concernent plus les gens nés en mars et en avril, les maladies respiratoires ceux nés en octobre et en novembre, tout comme pour les maladies sexuelles ou neurologiques. L’asthme se développerait plus facilement chez des enfants nés en juillet et en octobre et les troubles du déficit de l'attention avec ou sans hyperactivité touchent plutôt le mois de novembre.

Facteurs de risque

Pour arriver à ces résultats, l’équipe de Columbia a utilisé une énorme base de données médicales, celles des habitants de la ville de New York. Les dates de naissance et les 1.688 maladies de plus d’1,7 million de patients ayant été soignés entre 1985 et 2013 à l’hôpital presbytérien de New York ou au centre médical de l’université de Columbia (CUMC) ont ainsi été mises en regard.

Le risque lié au mois de naissance est relativement mineur quand il est comparé à d’autres variables d’influence comme le régime et l’exercice

Nicholas Tatonetti, chercheur en informatique biomédicale à l’université de Columbia

Selon Nicholas Tatonetti, l’un des chercheurs responsables de l’étude, si cette étude représente une véritable avancée pour le monde médical et l’optimisation des données disponibles, il faut nuancer ses résultats:

«Ces données pourrait aider les scientifiques à découvrir de nouveaux facteurs à risques pour les maladies, a-t-il déclaré dans un communiqué de presse. Il est important de ne pas devenir trop nerveux à propos de ces résultats car, même si nous avons trouvé des liens significatifs, le risque global de maladie n’est pas si grand. Le risque lié au mois de naissance est relativement mineur quand il est comparé à d’autres variables d’influence comme le régime et l’exercice.»

De plus, ce n’est pas la première fois que des études mettent en avant de tels liens. Medical Daily évoque ainsi des travaux réalisés au Danemark sur le lien entre les risques d’avoir de l’asthme et d’être né aux mois de mai et août, une période où, au Danemark, la lumière du soleil est la même qu’à New York aux mois de juillet et octobre. Fin 2014, une autre étude venait expliquer que les personnes nées en hiver avaient plus de chance de souffrir de dépression mais seraient moins irritables que les autres.

Slate.fr

Newsletters

L'équivalent de combien de cigarettes fumez-vous en respirant l'air des villes?

L'équivalent de combien de cigarettes fumez-vous en respirant l'air des villes?

Dans certaines villes, la pollution est telle que le simple fait de respirer équivaut à fumer jusqu'à 65 cigarettes par jour.

Les véritables vertus des bactéries dans nos intestins

Les véritables vertus des bactéries dans nos intestins

Pour certains scientifiques, le pouvoir des bactéries qui peuplent notre tube digestif a été trop longtemps sous-estimé. Elles pourraient notamment nous préserver de certaines maladies et influer sur notre humeur. Mais attention aux assertions précoces.

Cœur et post-partum, une période critique pour les femmes

Cœur et post-partum, une période critique pour les femmes

Six semaines après l'accouchement, les risques d'une insuffisance cardiaque mortelle sont démultipliés.

Newsletters