Culture / Égalités

Orson Welles, réalisateur de porno lesbien avec «3 A.M.: The Time of Sexuality»

Temps de lecture : 2 min

Le réalisateur de «Citizen Kane», souhaitant donner un coup de main à son ami et directeur de la photographie Gary Graver, a participé à une petite production pornographique.

Capture d'écran extrait de «3 A.M.: The Time of Sexuality», dont une scène est disponible sur Vulture.com
Capture d'écran extrait de «3 A.M.: The Time of Sexuality», dont une scène est disponible sur Vulture.com

Le réalisateur Orson Welles, auteur de Citizen Kane et de La Soif du mal, a réalisé un film porno lesbien. C’est ce que nous apprend le livre récemment sorti de Josh Karp Orson Welles's Last Movie: The Making of The Other Side of the Wind, qu'a lu le site spécialiste de pop culture Vulture, créé par le New York Magazine. La nouvelle était connue depuis 1977, mais était retombée dans l’oubli depuis, rapporte le magazine en ligne.

Orson Welles aurait souhaité donner un coup de main à son ami Gary Graver. Les deux acolytes travaillaient ensemble sur le film The Other Side of the Wind. Mais le projet avançant très lentement et, Gary Graver ayant besoin de cash, il planchait aussi à côté sur de petites productions pornographiques, dont ce film, intitulé Trois heures du matin, l'heure du sexe (3 A.M.: The Time of Sexuality).

Envie d'y mettre son esthétique

Furieux que son directeur de la photographie perdît autant de temps sur une autre œuvre que la sienne, Welles proposa donc de mettre la main à la pâte, comme le rapporte l’historien de l’art Joseph McBride, cité par Josh Karp. Et l’œil, par la même occasion: il n'a ainsi «pas résisté à l'envie d'y mettre son esthétique avec des plans en contre-plongée et d'autres marques de fabrique», selon Josh Karp. Ce qui fait dire au journaliste que «peu importe l’objet sur lequel il travaillait, il ne pouvait s’empêcher de le faire de façon artistique».


Newsletters

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Festival de Cannes, jour 7: «R.M.N.» cartographie l'écheveau des replis et régressions de la vieille Europe

Le film de Cristian Mungiu déploie dans toute son ampleur un constat que décrivent aussi plusieurs autres films du festival, dont deux beaux films portugais étrangement similaires, «Alma Viva» et «Restos do Vento».

À Cannes, les riches prennent cher

À Cannes, les riches prennent cher

Plusieurs films, «Sans filtre» de Ruben Östlund en tête, tirent avec allégresse sur les ultra-riches et leur insupportable déconnexion du monde réel.

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

Durant la guerre des Malouines, le rock argentin a-t-il soutenu la dictature malgré lui?

L'affrontement qui a opposé l'Argentine au Royaume-Uni d'avril à juin 1982 a eu des conséquences indirectes sur le milieu du «rock nacional».

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio