Partager cet article

En Espagne, on se plaint que Rajoy et le roi n’aient pas assisté à la finale de la Ligue des Champions

Le FC Barcelon reçoit la coupe de la Ligue des Champions, le samedi 6 juin 2015 à Berlin | REUTERS/Reuters staff

Le FC Barcelon reçoit la coupe de la Ligue des Champions, le samedi 6 juin 2015 à Berlin | REUTERS/Reuters staff

C’est la première absence en quinze ans de la famille royale à une finale de la Ligue des Champions où joue un club espagnol.

Alors que la polémique enfle autour du Premier ministre français Manuel Valls, qui a utilisé un jet privé pour aller supporter le FC Barcelone à Berlin lors de la finale de la Ligue des Champions, nos voisins espagnols critiquent aussi leurs représentants, mais pour une autre raison. Le journal Público rapporte que le roi Felipe VI et le Premier ministre Mariano Rajoy n’étaient pas présents lors de la finale remportée 3-1 par le club catalan aux dépens de la Juventus de Turin.

C’est Soraya Sáenz de Santamaría, la vice-présidente du gouvernement, qui était chargée de représenter l’État espagnol lors de la finale. The Spain Report, qui a contacté le palais Zarzuela, la résidence du Roi, explique qu’aucune raison particulière n’a été donnée, si ce n’est que «ce n’était pas dans l’agenda hebdomadaire vendredi dernier».

Les fans de football espagnols, en particulier ceux du Barça, n’ont pas manqué de le faire remarquer sur les réseaux sociaux.

«S’ils insistent pour dire que le Barça est une équipe espagnole, comment cela se fait-il que ni le Roi ni Rajoy ne soient à Berlin? Personne ne les comprend ;)»

Sifflets de la Coupe du Roi

Une absence d’autant plus remarquée que c’était la première fois en quinze ans que la famille royale était absente lors d’une finale de Ligue des Champions où au moins l’un des deux finalistes (si ce n’est les deux) était un club espagnol. L’année dernière par exemple, les deux clubs de la capitale espagnole, le Real et l’Atletico, s’affrontaient à Lisbonne en présence de Juan Carlos et de l’actuel Premier ministre, comme le rappelle le site El Plural.

Les médias espagnols y ont vu un lien direct avec la finale de la Coupe du Roi, remportée par le FC Barcelone le 31 mai dernier dans son propre stade face à l’Athletic Bilbao. Alors que retentissait l’hymne national espagnol, des sifflets avaient retenti dans les tribunes, rapportait El País. La faute au contexte, évidemment tendu entre les instances gouvernementales espagnoles et la Catalogne, qui connaît une véritable poussée d’indépendantisme ces dernières années. Le gouvernement espagnol avait alors dénoncé «un manque de respect pour ce sport, pour l'ensemble des supporters et pour tous les Espagnols». 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte