Partager cet article

Avec «l'Heure de Pluton», la Nasa veut vous aider à imaginer à quoi ressemble la luminosité sur la planète naine

Pluton en plein midi (vue d'artiste). NASA / Southwest Research Institute / Alex Parker

Pluton en plein midi (vue d'artiste). NASA / Southwest Research Institute / Alex Parker

A l'exception d'une découverte majeure ces prochaines années, il y a de fortes chances que vous ne puissiez jamais vous rendre sur Pluton.

Comme l'indique CNET, «il a fallu plus de neuf ans à la sonde spatiale New Horizons pour s'en approcher». Mais si jamais vous vouliez avoir une idée de ce que cela aurait pu donner, la Nasa vient de lancer un site Web intitulée Pluto Time, l'Heure de Pluton.

«Pluton orbite aux limites de notre système solaire, à des milliards des kilomètres. La lumière du soleil est beaucoup plus faible, qu'ici sur Terre, et pourtant ce n'est pas complètement sombre. En fait, pendant un court instant proche de l'aube ou du crépuscule, la luminosité que l'on connait sur Terre correspond à celle de Pluton à midi. Nous appelons cela l'Heure de Pluton. Si vous allez dehors à ce moment-là, lors d'une journée sans nuages, le monde autour de monde sera aussi lumineux que si vous vous trouviez à la surface de Pluton à midi [le moment où la luminosité est la plus importante].»

La Nasa explique la marche à suivre et donne sur son site la prochaine Heure de Pluton suivant l'endroit où vous vous trouvez. Ainsi, ce dimanche 7 juin, à Paris, ce sera à 21 heures 57. Si vous habitez à Marseille, ce sera à 21 heures 21, à Lyon, 21 heures 33, et à Bordeaux 21 heures 51.

Elle invite également les gens à participer en prenant des photos et en les partageant avec sur les réseau sociaux ou Flickr avec le hashtag #PlutoTime.

On a ainsi pu voir ce que cela donnait à Atlanta, aux Etats-Unis.

 

Ou dans l'Ontario, au Canada.

Ou en Australie:

La Nasa indique par ailleurs que la mission New Horizons sera au plus proche de Pluton le 14 juillet. Et, comme l'indique CNET, «d'ici-là, New Horizons enverra des images de plus en plus grande qualité de Pluton et de sa drôle de collection de lunes».

Gizmodo rappelle de son côté que certains espèrent que cette mission convaincra l'Union astronomique internationale (UAI) de revenir sur sa décision de retirer Pluton de la liste des planètes. En février dernier, David Weindtraub, un professeur d'astronomie de l'université de Vanderbilt, aux Etats-Unis avait remis en cause cette arbitrage et jugeait alors fort possible que l'on intègre Pluton et Cérès a la liste des planètes du système solaire.

Comme le conclut le site américain, «d'une façon ou d'une autre, l'Heure de Pluton arrive».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte