Sports

Stan a battu Novak: notre compte-rendu garanti 100% prénoms de Roland-Garros 2015

Temps de lecture : 2 min

Stanislas Wawrinka a remporté l'édition 2015 des Internationaux de France, face à Novak Djokovic, le 7 juin 2015. REUTERS/Vincent Kessler
Stanislas Wawrinka a remporté l'édition 2015 des Internationaux de France, face à Novak Djokovic, le 7 juin 2015. REUTERS/Vincent Kessler

Pour lire notre analyse de l'utilisation excessive du prénom par les commentateurs français de Roland-Garros, ça se passe ici.

La surprise Stan! Alors que l'on attendait tous Novak, le Suisse a donc remporté son premier Roland-Garros en quatre sets (4-6, 6-4, 6-3, 6-4), ce dimanche 7 juin. Novak va donc devoir attendre un peu plus pour soulever la Coupe des mousquetaires, lui qui aurait pu s'offrir un Grand Chelem en carrière et entrer un peu plus dans l'Histoire du tennis, voire rêver d'un grand Chelem sur l'année calendaire 2015.

La première semaine du tournoi s'était déroulée sans trop de surprises. A l'exception de Grigor (tête de série numéro 10) et Feliciano (tête de série numéro 11), sortis au premier tour, et de Tommy (tête de série numéro 18) et Philipp (tête de série numéro 22), battus en cinq sets au deuxième tour, tous les favoris étaient présents en deuxième semaine.

Seul Jo a réussi à se hisser en quarts

Après une bonne première partie de tournoi, quatre des cinq Français encore en lice n'ont pas réussi à passer l'étape des huitièmes de finale. Richard (contre Novak), Jérémy (contre Andy), Gilles (contre Stan) et Gaël (contre Roger) sont tombés. Seul Jo, vainqueur de Tomas, a réussi à se hisser en quarts.

En quarts, Stan faisait tomber son compatriote Roger. Jo se faisait peur mais finissait par triompher face à Kei, tandis que Novak écartait facilement Rafael, pourtant nonuple vainqueur de l'épreuve, et qu'Andy se débarrassait de David.

En demi-finales, Novak écartait Andy en cinq manches, après une rencontre interrompue par la nuit, tandis que Stan éliminait Jo, le dernier Français encore en lice, devant un public du Central très hostile. La fin, on la connaît: Stan qui fait tomber Novak et qui remporte le deuxième titre de sa carrière en Grand Chelem, après l'Open d'Australie l'année dernière.

Serena contre Lucie

Du côté du simple féminin, c'est Serena qui l'a emporté face à Lucie en trois sets.

Contrairement au tableau masculin, plusieurs des favorites, dont la finaliste de la dernière édition, n'ont pas dépassé la première semaine. Eugénie est tombée dès le premier tour, face à la Française Kristina. Tête de série numéro 5, Caroline n'a foulé la terre battue qu'un tour de plus. Simona, finaliste de la dernière édition, et Petra, tête de série numéro 4, n'ont pas atteint les huitièmes de finale.

La tête de série numéro 2 et tenante du trophée, Maria, y est elle parvenue, mais elle est tombée face à Lucie. Dernière réprésentante française, Alizé s'est inclinée contre Elina en deux sets.

En demi, Lucie s'est imposée face à Ana, tandis que Serena doutait le temps d'un set avant de faire tomber Timea. Alors qu'on la disait malade, grippée, elle a donc au final réussi à remporter pour la troisième fois le tournoi parisien.

Grégor Brandy Journaliste

Newsletters

La victoire des Bleus était une chance que le foot français n’a pas (encore) su saisir

La victoire des Bleus était une chance que le foot français n’a pas (encore) su saisir

Après plusieurs semaines d’attente, le championnat de France de football a repris ce week-end avec un nouveau statut. Dorénavant, il faudra présenter cette ligue comme le championnat du pays champion du monde. Hourra!

Si la France est championne du monde, c'est aussi grâce à Olivier Giroud

Si la France est championne du monde, c'est aussi grâce à Olivier Giroud

Les chiffres ne mentent pas. Sans le numéro 9, les Bleus n'auraient pas eu le même parcours.

Le plan d'Adidas pour durer: retirer de la vente ses produits à succès

Le plan d'Adidas pour durer: retirer de la vente ses produits à succès

Une stratégie payante si l’on en croit le succès du retour des Stan Smith.

Newsletters