Partager cet article

Le menu le plus calorique des restaurants américains équivaut à un jour et demi de nourriture

Sans titre | Daniel Oines via Flickr CC License by

Sans titreDaniel Oines via Flickr CC License by

Comme chaque année, le Center for Science in the Public Interest «récompense», avec ses Xtreme Eating Awards, les menus les plus caloriques des chaînes de restauration américaines.

La chaîne de fruits de mer Red Lobster sert le repas le plus calorique des Etats-Unis, selon le classement 2015 des «Xtreme Eating Awards». Comme chaque année, le Center for Science in the Public Interest (une organisation travaillant à améliorer la santé et l’alimentation des Américains) décerne des prix aux menus et plats les plus caloriques des grandes chaînes de restauration américaines. L'objectif? Travailler à une prise de conscience sur les portions et les apports énergétiques pour lutter contre l’obésité.

Comme le précise l’introduction du classement, pour faire partie des lauréats, il faut quand même être sacrément démesuré:

«Ce n’est pas facile de gagner un Xtreme Eating Award. Pour commencer, la plupart des repas au restaurant comptent environ 1.000 calories, donc tout ce qui tourne autour de ça est ennuyeux. Pour vous démarquer dans la foule, vous devez donc atteindre 2.000 calories, l’équivalent d'une journée entière de nourriture –même s’il ne s’agit que du dessert. Mais nos gagnants ont ce qu’il faut… Un mépris total pour l’épidémie d’obésité et le tsunami de diabètes qui arrive. Bien sûr, vous ne pouvez pas blâmer les restaurants pour cela. Ce serait tellement injuste.»

Le «gagnant» 2015 a des arguments: chez Red Lobster, on peut choisir un menu «créez votre propre combinaison» pouvant atteindre 2.710 calories. Pour un seul repas, donc. Petit rappel: l’apport quotidien énergétique conseillé est de 2.400 à 2.600 calories pour un homme et de 1.800 à 2.200 calories pour une femme, en fonction de la taille, du poids et du niveau d’activité physique. 

Vous pouvez donc commander dans un seul et même menu des crevettes géantes à la noix de coco façon île Parrot, un autre plat de crevettes, des linguine aussi aux crevettes, avec en accompagnement une salade Caesar, des frites et un biscuit au cheddar.

Si vous prenez un cocktail pour faire passer tout ça, le Lobsterita ajoutera 890 calories au tableau, faisant monter le total à 3.600 calories. Assez pour une journée d'énergie, et même une bonne partie du lendemain.

Paige Einstein, la diététicienne du Center for the Science in the Public Interest, parle de «naufrage nutritionnel». Ce menu «illustre le genre de repas gargantuesque au restaurant qui encourage l’obésité, le diabète et les autres maladies liées au régime alimentaire». Elle explique que «si ce repas était inhabituel, ça serait une chose, mais les chaînes de restauration américaines servent partout des petits déjeuners à 2.000 calories, des déjeuners à 2.000 calories, des dîners à 2.000 calories et des desserts à 2.000 calories. L’anormal est le nouveau normal».

Mais Erica Ettori, la porte-parole de Red Lobster, déclare quant à elle au New York Post que l’une des options possibles contient 620 calories et que les Xtreme Eating Awards exagèrent en se concentrant uniquement «sur une combinaison atypique, ce qui décrit d’une manière inexacte la nature des propositions du menu».

Parmi les autres chaînes «récompensées», citons entre autres l’omelette au chorizo «fiesta» de chez IHOP. L'omelette elle-même, assez imposante, contient du chorizo, donc, mais aussi des poivrons grillés, des oignons, du fromage, une sauce pimentée, de la crème, soit 1.300 calories. Mais avec ce plat déjà consistant, le menu propose trois pancakes au buttermilk nappés de sirop. Résultat, un repas à 1.990 calories, et votre dose de graisses saturées pour deux jours.

L’assiette de trois viandes de Dickey’s Barbecue Pit (saucisse, côtes de porc, poitrine de bœuf, quantité d’oignons frits et mac and cheese), avec du thé glacé sucré et de la glace à volonté, n’est pas mal non plus. En se limitant à une demi-coupe de glace, on atteint quand même 2.500 calories le repas, et notamment deux fois et demi la dose de sodium recommandée par jour. Selon le CSPI, cela équivaut à trois Big Macs et cinq cônes à la vanille.

Cheese Cake Factory, grand gagnant l’année dernière, propose des pâtes aux champignons servies avec du poulet en croûte de parmesan, avec poivrons, oignons et sauce épicée. Le plat fait 2.370 calories, et donne quatre jours de gras saturés.

Chez Steak’n’Shake, on peut manger un «7x7 Steakburger’n’fries». Avec, comme vous vous en doutez, sept steaks et sept tranches de fromages, sans oublier la portion de frites: 1.570 calories. En ajoutant le milkshake «Chocolate Fudge Brownie», on arrive à 2.530 calories.

Paige Einstein n’apprécie pas trop:

«Ce n’est pas assez d’avoir deux steaks dans un burger, ou deux tranches de fromage; maintenant, on voit sept steaks et sept tranches de fromages dans un burger. […] Avec nos burgers qui deviennent de plus en plus gros, ce n’est pas une surprise que nos tours de taille le soient aussi.»

Le Center for Science in the Public Interest précise que la prise de conscience de ces proportions et apports caloriques démesurés va peut-être s'améliorer, puisque la réglementation obligeant les chaînes à inscrire le nombre de calories de chaque plat va prendre effet en décembre.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte