Partager cet article

J'ai entendu une phrase tellement folle aujourd'hui...

Photo: Getty images.

Photo: Getty images.

En son temps, Galilée était passé pour un fou pour avoir dit que la Terre était ronde. Stylist vous donne les catchphrases qui vous feront passer pour un(e) taré(e) aujourd’hui mais qui vous donneront raison demain.

Le XVIe, c’est le nouveau paradis hipster

Vous pensiez le XVIe réservé aux propriétaires de tailleurs Chanel et de yorkshires pure race? Rangez vos perles, sortez les fixies. La baisse drastique des prix de l’immobilier dans le XVIe arrondissement (-14% en trois ans et demi) a transformé le bastion BCBG en foire aux bonnes affaires. C’est bien simple: le prix du mètre carré dans le sud du XVIe oscille désormais autour de 7.800 euros, comme dans le XIe. Là où l’est est monté en flèche, l’ouest a baissé. Ajoutez à ça l’ouverture de la piscine Molitor et de restos bobo (Le Polo, Hexagone, La Gare…), et voilà le XVIe sorti de sa naphtaline.

Va-t-on voir débarquer les artistes et les intellos précaires comme dans l’est parisien? «Contrairement au nord du quartier, où il y a peu de mouvement de population et peu de rotation, avec un mètre carré qui monte à 15.000 euros, le sud est moins sédimenté, ce qui permet à de plus jeunes ménages de s’y installer. Il y a beaucoup de biens qui ont été boudés comme des rez-de-chaussée ou de très grandes surfaces, de plus de 250 m2», note Sébastien de Lafond, président de meilleursagents.com. On va bruncher à Exelmans?

Mark Zuckerberg va détrôner Anna Wintour

McDo qui lance sa première ligne de vêtements chez Colette, ce n’est pas ce qui va déstabiliser Anna Wintour. La papesse de la mode devrait plutôt s’inquiéter des geeks qui veulent s’emparer du business de la mode US. Organisée du 12 au 14 mai dernier, la Silicon Valley Fashion Week a cartonné. L’idée? Promouvoir l’identité et le savoir-faire de la côte ouest en matière de mode –drones mannequins, technologies portatives, matières intelligentes. Les 1.100 tickets disponibles vendus de 25 à 60 dollars ont été sold out en trois jours et une prochaine édition est déjà en préparation.

Au Kenya, le dernier rhinocéros blanc a des gardes du corps

Si, pour les Kardashian, «se faire une rhino» consiste à passer sur le billard, chez les braconniers, ça signifie récupérer sa corne. Une activité prolifique et alarmante (1.215 rhinocéros ont été braconnés en 2014 en Afrique du Sud, un record) qui pousse les États africains à instaurer des mesures de sécurité dignes du G20. Au Kenya, dans la réserve de Ol Pejeta, Sudan, le dernier mâle rhinocéros blanc du Nord vivant, porte un transmetteur radio pour être localisé et est protégé 24h/24 par quatre gardes du corps armés. Une idée pour le remake de Bodyguard?

J’ai pris du LSD avec ma psy

Ça vous arrive d’émerger un peu groggy de vos séances de psy? Préparez-vous à en sortir carrément à l’ouest. Aux USA, des psys testent des thérapies au LSD, dont une étude norvégienne, début 2015, vient de révéler les effets positifs à long terme sur les dépressions chroniques et les tentatives de suicide. Un traitement déjà en vogue dans les années 1950 (les laboratoires Sandoz, propriétaires de la formule, fournissaient gratuitement les médecins prêts à l’expérimenter) avant que les abus du Summer of Love entraînent son interdiction par l’OMS. Autre piste étudiée: la MDMA, qui permettrait de soigner le stress post-traumatique des soldats. Sa légalisation thérapeutique est prévue en 2021 aux États-Unis.

Quand je serai riche, je mangerai des avocats

Jadis une baie obscure consommée par les Aztèques (l’ahuactl, qui signifie testicule), l’avocat s’est imposé sur toutes les tables, en salade, en sushi, et même en pizza. La faute à une équation imparable: l’ouverture du marché sud-américain + du lobbying intensif + un attrait croissant pour le guacamole = une conso étourdissante (l’Américain moyen avalait 500 grammes d’avocat en 1999, contre 3,64 kilogrammes en 2014). Mais voilà: les trois années de sécheresse californienne ont fait exploser les prix (il pourrait monter à 6 dollars le kilo), à tel point que la chaîne tex-mex Chipotle a annoncé qu’elle retirait le guacamole de ses burritos. L’avocat, un produit de luxe? Pas grave: selon une étude de l’université de l’Arizona, les accros sont prêts à payer autant qu’il le faudra pour leur (gua)came(ole).

Allume la radio que je me branle

Photo: Getty images.

Si, après une décennie passée les yeux dans les tubes à regarder des filles des pays de l’Est s’envoyer en l’air avec des Russes bodybuildés, votre libido est saturée d’images (et que vous êtes toujours déconcentré[e] par la déco douteuse des pornset), vous allez adorer l’audioporn. Du X sonore à s’envoyer en podcast comme à l’époque de l’érotisme téléphonique des messageries roses. Parfois de simples bandes son (vous n’entendrez plus jamais ce mot de la même façon) de films. Mais souvent des sons créés exprès pour être écoutés sans images avec force description du déroulé de l’action et beaucoup de contributions amateures, comme sur les Tumblr Audible Porn, Sounds of pleasure ou Moaning Men et sur la page GoneWildAudio de Reddit (et ses 60.000 abonnés).

J’ai froid, envoie un mail

Chaque année, le trafic internet explose (ça ne va pas s’arranger avec Periscope) et le géant informatique Cisco table sur un total de 1,6 zettaoctet échangés en 2018 (soit autant que pendant les trente années précédentes). Le tout stocké sur des serveurs hébergés dans d’immenses datacenters climatisés entre 20 et 22°C pour éviter la surchauffe. Pas green. Rien qu’en France ils consomment 8% de l’électricité nationale (dont une partie pour stocker nos mails non lus)! Aux Pays-Bas, en France ou en Allemagne, des start-ups proposent d’utiliser cette énergie pour chauffer nos appartements en créant des mini-serveurs de la taille d’un radiateur. Un procédé tout bénef: pour les entreprises, plus besoin de louer des espaces et de les refroidir, tandis que les particuliers se chauffent gratos.

Mon supermarché est classé aux monuments historiques

On pensait que seules les façades haussmanniennes et les cathédrales pouvaient être classées monuments historiques, le Grammy du BTP. Faux. Une pétition a été lancée pour protéger l’Intermarché de Ris-Orangis, conçu dans les années 1970 par l’architecte Claude Parent et considéré comme une «merveille du brutalisme» (cette tendance archi qui privilégie des matériaux comme le béton). Pourtant, ce centre commercial ne serait pas le premier à prendre du galon. En 2011, le ministère de la Culture a accepté de classer le Carrefour de Sens (Yonne), conçu par Parent également. Mais aussi, en 2012, la devanture du McDo de Saint-Lazare logé dans un immeuble gros standing. De quoi nous changer des expos sur les impressionnistes.

Ophélie Winter et Sinclair dans l'émission «Fan de barbecue» pour Lidl

 

Lidl, c’est le nouveau Netflix

Laissez tomber Top Chef, la nouvelle émission à ne pas manquer c’est Fan de barbecue, avec Ophélie Winter, Sinclair et autres stars de top niveau. Diffusée sur le Web depuis le 26 mai, la «série» est produite par Lidl, le hard-discounter allemand. Une belle pub déguisée en Dîner presque parfait à la sauce grillade. Pour Éric Hélias, fondateur de l’agence de pub Buyideas,  il faut s’attendre à voir proliférer ce genre de contenus:

«Pour se différencier, les marques doivent créer l’événement et montrer un esprit créatif. Ce qui les pousse à sortir de leur spécialité avec le risque d’être à côté de la  plaque.»

Ce qui serait con pour un barbeuc.

Je fais pousser mon sac en cuir

L’an dernier, la start-up new-yorkaise Modern Meadow a fait sensation en proposant ses prototypes de chips de viande au festival SxSW. Réalisées en labo à partir de cellules musculaires animales, elles promettaient la fin de la guerre entre végétariens et viandards. Mais c’est un autre de leur projet qui a séduit un milliardaire hongkongais, qui vient d’injecter 10 millions de dollars dans la boîte: faire pousser du cuir à partir de cellules cutanées animales. Avec, à la clé, la possibilité de créer des objets garantis 0% meurtre de vache d’une qualité identique au vrai cuir. Il suffit d’un mois pour faire pousser un lambeau de 30 x 30 cm, quand plusieurs années sont nécessaires pour élever une bête et tanner sa peau. Un investissement réduit qui pourrait offrir de nouvelles perspectives à un marché dont les marges sont rongées par les coûts de fabrication. Premières cueillettes prévues en 2018.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte