Monde

Compter les morts de la guerre donne-t-il une estimation juste du rapport de forces?

Temps de lecture : 2 min

Dénombrer les combattants de Daech morts au combat divise les spécialistes. Pour certains, ce décompte est un trompe-l’œil, voire une manipulation.

Des membres des forces irakiennes combattent Daech le 7 mars 2015 | REUTERS/Thaier Al-Sudani
Des membres des forces irakiennes combattent Daech le 7 mars 2015 | REUTERS/Thaier Al-Sudani

C’est une série de fuites qui a relancé le retour de la polémique, récurrente aux États-Unis depuis la guerre du Vietnam. Cette dispute porte sur le décompte du nombre de morts dans les guerres menées par les États-Unis, un décompte qui divise fortement les spécialistes, pour lesquels il s’agirait d’un trompe-l’œil, voire d’une manipulation.

Lundi 1er juin, un général américain, Hawk Carlisle, affirme que 13.000 membres de Daech sont tombés, peut-on lire dans le magazine américain Air force. Puis mercredi 3 juin, c’est cette fois-ci Antony Blinken, un diplomate américain, qui affirme que 10.000 combattants ont été tués. Une information que le ministère de la Défense américain ne voulait pourtant pas révéler publiquement, selon l'agence Reuters.

Décompte invalidé

Le but évident: montrer que les 4.000 frappes de la coalition contre Daech ont quelque effet. Mais cette démonstration a ses limites, et le comptage des morts ses critiques, relèvent ensemble NBCnews.com et Slate.com.

Utilisé quasi quotidiennement par l’armée pendant la guerre du Vietnam pour montrer l’avancée des forces américaine, il s’est révélé être une illusion d’optique: l’armée américaine a finalement dû évacuer les lieux en 1973 et le Vietnam du Nord a repris l’ensemble du territoire deux ans plus tard. Surtout, ces chiffres ont été invalidés après la guerre, rappellent les deux sites internet.

Newsletters

«D'un seul coup, nous sommes devenus la lie de la société»

«D'un seul coup, nous sommes devenus la lie de la société»

Comment les policiers et les policières américaines parlent de la mort de George Floyd et des manifestations qui balaient les États-Unis.

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La division SS musulmane en Bosnie, entre mythes et réalités

La 13e division SS en Bosnie a généré nombre d'analyses. Le dépouillement des archives permet aux historien·nes de remettre en perspective les faits et la réalité.

En Italie, les proxénètes ont laissé des milliers de femmes affamées pendant le confinement

En Italie, les proxénètes ont laissé des milliers de femmes affamées pendant le confinement

Forcées de se prostituer pour payer leurs dettes, ces femmes se sont retrouvées à lutter contre la faim en pleine pandémie, abandonnées par leurs proxénètes et par l’État.

Newsletters