Partager cet article

Google veut compter les calories contenues dans vos photos Instagram

Mmm... chocolate eclairs | jeffreyw via Flickr CC License by

Mmm... chocolate eclairs | jeffreyw via Flickr CC License by

Des chercheurs de Google travaillent sur un nouveau projet d’intelligence artificielle. Son nom: Im2Calories. Son objectif: évaluer le nombre de calories d’un plat de nourriture à partir d’une photo.

Les applications qui comptent les calories sont presque aussi populaires que celles permettant de partager, entre autres, des photos de food porn. Pour aller encore plus (et trop?) loin dans le quantified self et relier les deux, Google est en train de développer une nouvelle technologie appelée «Im2Calories», qui vise à identifier les photos de nourriture postées sur Instagram pour ensuite évaluer le nombre de calories avalées (tout du moins si vous mangez bien ce que vous photographiez).

Comment peut bien fonctionner ce projet d’intelligence artificielle? Selon Popular Science, Kevin P. Murphy, le chercheur de Google à l’origine de ce travail, explique que cet outil de reconnaissance très pointu va analyser en profondeur les pixels de l’image et utiliser «de sophistiqués algorithmes d’apprentissage en profondeur» pour juger de la taille et de la forme du plat ou de l’aliment. 

Marge d’erreur

Im2Calories n’a pas besoin d’images en très haute résolution pour fonctionner. On peut aussi corriger le logiciel, s’il confond par exemple œufs frits et œufs pochés, qui ne contiennent pas du tout le même nombre de calories.

L’idée sera de recueillir beaucoup de données d’utilisateurs pour améliorer la reconnaissance et diminuer la marge d’erreur, encore importante. Selon Murphy, «si cela ne fonctionne que 30% du temps, c'est assez pour que les gens commencent à l’utiliser et pour que nous commencions à collecter des données, et ça s’améliorera au fil du temps».

Il explique encore:

«Pour moi, il est évident que c’est ce que les gens veulent et que c’est vraiment utile. Ok, il y aura peut-être une marge d’erreur de 20%. Peu importe. Nous obtiendrons une moyenne sur une semaine, un mois ou une année. […]

 

Nous pourrons potentiellement commencer à relier les informations de nombreuses personnes et faire des statistiques au niveau de la population. Certains de mes collègues qui travaillent en épidémiologie et en santé publique veulent vraiment ce genre de choses.»

Il y a évidemment débat sur l'utilité de passer son temps à compter les calories avalées, au lieu de se fier aux sensations alimentaires... Google a en tout cas récemment déposé un brevet sur Im2Calories, même si les recherches doivent encore continuer pour que la technologie soit vraiment au point.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte