Sports

Mis en cause dans le Fifagate, Jack Warner se défend à l’aide d’un article du Gorafi américain

Temps de lecture : 2 min

L’article sur lequel s’est appuyé l’ancien vice-président de la Fifa pour se défendre affirmait que l’organisation sportive lançait un tournoi aux États-Unis le jour même des arrestations. Une raillerie évidente, qu’il n’a pourtant pas perçue.

Les efforts de Jack Warner pour se défendre étaient voués à l’échec. Ses fonctions de vice-président de la Fifa ont pris fin en 2011 à la suite de nombreuses allégations de corruption. C’est pourquoi peu de monde a été surpris quand il a été inculpé le 27 mai 2015 pour des faits de corruption dans le cadre de l’enquête criminelle lancée par le département de Justice américain.

Mais Jack Warner a décidé de publier une vidéo pour se défendre et remercier ses soutiens. Ce qui a vite pris une tournure hilarante quand il a utilisé un article du site The Onion (l’équivalent français du Gorafi) pour défendre de nombreux membres de l’organisation internationale du football et son président, Sepp Blatter.

«Échec de la candidature américaine»

L’article, sous le titre «La Fifa annonce en toute vitesse une Coupe du monde au États-Unis cet été», était évidemment satirique et affirmait que la Fifa lançait un tournoi aux États-Unis le jour même des arrestations. Pour le leader du Parti libéral indépendant de Trinidad cependant, c’était une preuve que les États-Unis avaient lancé l’enquête en raison de leur mécontentement après leur échec pour accueillir la Coupe du monde. Il a même cité en exemple l’article:

«Après toutes ces accusations, le président de la Fifa, Sepp Blatter, a été réélu pour un cinquième mandat consécutif. Si j’étais si mauvais, et si la Fifa était si mauvaise, comment le chef de la Fifa pourrait ne pas l’être? Et puis j’ai vu que la Fifa a “en toute vitesse“ annoncé une Coupe du monde en 2015 et une finale olympique, cette année, qui commencera le 27 mai. Si la Fifa était si mauvaise, pourquoi les États-Unis voudraient garder la Coupe du monde de la Fifa? Pourquoi aurions des matches commençant le 27 mai, deux jours avant les élections à la Fifa? Pourquoi les autorités américaines ont-elles cherché à embarrasser la Fifa à Zurich? Quelque chose ne va pas. Je vous ai prouvé que tout cela découle de l’échec de la candidature américaine pour accueillir la Coupe du monde.»

Stupéfiant de voir que quelqu’un qui a passé trente ans à la Fifa ait pu penser que cet article était correct

Il faut lui donner un peu de crédit. À un moment il dit bien que «quelque chose ne va pas» (même si le passage sur la «finale olympique» est un peu bizarre) mais il est vraiment stupéfiant de voir que quelqu’un qui a passé trente ans à la Fifa ait pu penser que cet article était correct. Oubliez le fait que cela voulait dire organiser une Coupe du monde en un jour, et regardez la dernière phrase de l'artice:

«Au moment de la conférence de presse, l’équipe nationale américaine menait la partie contre les champions en titre allemands lors du match d’ouverture de la Coupe du monde, après avoir bénéficié de 12 pénaltys dans les trois premières minutes.»

Les railleries sont vite apparues sur les réseaux sociaux, moquant l’incapacité de Jack Warner et de son équipe à détecter la supercherie du papier.

«Après que l’erreur de Jack Warner, qui considérait The Onion comme une source d’information, a été moquée sur les réseaux sociaux, la vidéo a disparu de son site et de ses comptes sur les réseaux sociaux sans explication», note le New York Times.

Newsletters

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Le football français a encore des buts à se fixer en matière d'écologie

Alors que les supporters comptent les jours précédant la reprise du championnat français, le sport le plus populaire de l'Hexagone n'a pas encore pris conscience de son impact environnemental.

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Le vélo électrique à la conquête du grand public

Attrayant mais plus cher, le grand frère de la bicyclette traditionnelle cherche à s'imposer.

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Être mascotte sportive est un métier à part entière (et peut rapporter gros)

Les plus performantes et célèbres de ces personnes cachées derrière un costume peuvent toucher un salaire annuel à six chiffres.

Newsletters