Partager cet article

Des bikers américains organisent un concours de caricatures de Mahomet devant une mosquée

Page Facebook du concours de caricatures organisé le 29 mai devant le Centre islamique de Phoenix | Capture d'écran Facebook

Page Facebook du concours de caricatures organisé le 29 mai devant le Centre islamique de Phoenix | Capture d'écran Facebook

Sur Facebook, l'invitation à ce concours de caricatures se veut un rallye «pacifique pour la liberté d'expression»... qui conseille toutefois aux participants de venir armés.

Quelques semaines après un concours de caricatures de Mahomet au Texas qui s'est terminé en fusillade, un association de bikers américains a décidé d'organiser un autre concours de caricatures de Mahomet ce vendredi 29 mai devant une mosquée d'Arizona.

Postée sur Facebook, l'invitation à ce rallye «pacifique pour la liberté d'expression» conseille aux participants de venir armés («People are also encouraged to utilize there second amendment right at this event just incase our first amendment comes under the much anticipated attack», c'est-à-dire que les participants sont vivement encouragés à utiliser le droit qui leur est garanti par le deuxième amendement de la constitution américaine au cas où leur volonté d’appliquer le premier, qui protège la liberté d’expression, serait menacé).

Photo de profil de Jon Ritzheimer, biker organisateur de l’événement | Capture d’écran Facebook

Pour l'instant, plus de 600 personnes ont promis de manifester devant le Centre communautaire islamique de Phoenix, la mosquée que fréquentaient les deux militants islamistes qui ont tiré sur la foule lors du récent concours de caricatures avant d'être tués par la police.

«Droit d’être un idiot»

Foreign Policy raporte que l'événement est organisé par Jon Ritzheimer, un biker et ancien Marine qui aime porter des T-shirts «fuck islam». On ne sait pas s'il y a des dessinateurs professionnels parmi ces motards mais les caricatures seront symboliquement amenées devant la mosquée.

Ritzheimer a assuré à la télévision locale qu'il ne s'agissait pas de viser les musulmans en particulier, juste de défendre la liberté d'expression... Le directeur de la mosquée, Usama Shami, a déclaré à une radio de Phénix que les bikers avaient en effet bien le droit de s'exprimer:

«Tout le monde a le droit d'être intolérant. Tout le monde a le droit d'être raciste. Tout le monde a le droit d'être un idiot.»

Ce centre communautaire avait reçu plusieurs lettres anonymes menaçant l'imam de mort s'il ne se tournait pas vers Jésus Christ. En réponse à l'annonce de la manifestation, des leaders religieux de la ville vont organiser une veillée œcuménique.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte