Partager cet article

Comment transformer les GIFs en art

Montage photo de différents travaux de Sam Cannon.

Montage photo de différents travaux de Sam Cannon.

L’artiste Sam Cannon était partagée entre la photographie et la vidéo. Elle a décidé d’explorer l’espace entre les images fixes et celles en mouvement, produisant ainsi un imaginaire des plus esthétiques.

Quand Sam Cannon a commencé à étudier au Rochester Institute of Technology à New York, elle était partagée entre la photographie et la vidéo, sans qu’aucun ne l’attire vraiment.

«Je n’ai jamais été intéressée par la photographie fixe, raconte-t-elle. La seule raison pour laquelle je l’ai choisie était que je pouvais avoir le contrôle sur l’image finale, ce qui est dur dans l’industrie du cinéma, mais aussi parce que je n’étais pas très intéressée par les narrations longues.

 

Pendant ma deuxième année de fac, je tournais une vidéo pour mes projets et j’aimais l’espace entre les images fixes et celles en mouvement et aussi le fait de tenter de l'explorer, c’est pour cela que je me suis tournée vers les GIFs.»

Pour ceux qui ne sont pas sûr de ce que sont les GIFs, ni même à quoi ils servent (pour info, elle le prononçait comme la marque de beurre de cacahuètes Jif, avant de le prononcer «guif»), Sam Cannon explique que les plus basiques, ceux qui jouent en boucle une courte séquence d’images, sont faciles à créer dans Photoshop. Mais si vous voulez quelque chose d’un peu plus étoffé, vous devez être patient et avoir beaucoup de temps devant vous.

«Imaginez la retouche d’image la plus complexe que vous ayez à gérer dans Photoshop et que vous deviez la répéter pour chaque image d’une vidéo, explique-t-elle. Mais c’est aussi pour cela que les GIFs sont super, parce qu’ils sont limités dans leur nombre d’images, sinon ce serait intimidant. Il s’agit d’heures et d’heures d’édition pour ce qui va être au final un clip de sept ou huit secondes.»

Il s'agit d'heures et d'heures d'édition pour un clip de 7 ou 8 secondes.

Sam Cannon

Alors que beaucoup des GIFs de Sam Cannon ressemblent à des portraits (la femme soufflant une bulle est un autoportrait), elle a aussi travaillé sur des GIFs qui sont un mélange de beau et de macabre. On retrouve notamment un visage possédant plusieurs paires d’yeux qui s’ouvrent et se ferment, ou des corps avec des bras et des jambes en plus, comme une araignée humaine. Elle a d’abord été inspirée par le travail photographique d’Asger Carlsen ou Arno Rafael Minkkinen, des artistes qui utilisent la forme humaine de façon surréaliste ou irréelle:

«Je suis partie de ces images et je voulais apporter quelque chose de similaire dans les GIFs, chose que je considérais comme manquante dans l’art du GIF.»

«Pour moi, c’est une question d’esthétique. J’essaye juste de changer la composition de quelque chose que nous sommes habitués à voir. Il y a quelque chose qui vous attire vers ces images, quelque chose qui ne va pas, mais c’est pour ça que vous les aimez. C’est un peu sale d’une certaine façon… Apporter du mouvement aux images les rend magnifiques et horrifiantes à la fois et, quand j’ai compris ça, j’ai été très enthousiaste.»

Quand Sam Cannon a commencé à faire des GIFs, elle a utilisé ses amies comme modèles; mais maintenant qu’elle a commencé à recevoir des commandes pour faire de nouveaux travaux, elle a commencé à se tourner vers des modèles professionnels.

«C’est moins gênant de demander à des modèles si elles veulent bien travailler avec moi. C’est drôle de dire: “Je pense que tu es très belle, est-ce que je peux prendre une photo de toi pour faire n’importe quoi avec ton visage?”»

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte